𓈎𓄿𓃀𓄲𓄹 (ḳȜb /qél/reb)

Des intestins au nom du coeur.

Tourner, retourner, bouleverser, plier, replier, tordre, enrouler, rapprocher, proches (parents), proximité de liens, de lieu, de temps, coeur, sein, poitrine, ventre…

𓏏𓅝𓏭𓀭 (Ḏḥwty) !

ق ر ب

ق ل ب

(ʾ/ب) (ʾ /ر) (qāf /ق)

 (b-𓃀) (l ou r-𓄿) (q-𓈎

(ʾ/ب) (lām /ل) (qāf /ق)

(b-𓃀) (l ou r-𓄿) (q-𓈎)

𓈎 : dune de sable, flanc de colline/ ḳ, ḳ3, ḳ33, Valeur phonétique : «q». Équivalent au Copte kⁱ, q/Ϭ , k/Ⲕ , kh/ Ⲭ ; à l’hébreu ק ‘k’ Qoph ; à l’arabe ق ‘q’  (ḳāf). Sémitiques :  ḳ, k , q, g, ģ

𓄿 : vautour percnoptère. Translittération Ȝ .Valeur phonétique «A», l’Alef ou hamza ou L ou R de l’ancien égyptien. Correspond à l’hébreu א /Alef, à l’arabe ٲ ou Alif ou ء Hamza ou à l’arabe lam , ل ou ر / rāʾ ou à l’hébreu Lamed ל ou ר / resh. Sémitiques a, l, r. Il est important de savoir et de retenir que le signe du vautour percnoptère de l’égyptien pharaonique avait anciennement comme valeur phonétique celle de la liquide L. Ceci aurait été ignoré, négligé ou soit tu par les premiers égyptologues ou par la plupart d’entre eux qui n’ont retenu que la valeur phonétique A du moyen Empire en lui affublant uniquement comme valeurs équivalentes les sémitiques hébreu א /Alef, ou à l’arabe ا /Alif ou ء Hamza . La valeur phonétique de la consonne liquide L pour ce signe est plus ancienne. Sémitiques : l, r, a.

𓃀 : jambe ou lieu (bw) où se tient la jambe. Translittération Bvaleur phonétique B. Correspond au Copte ⲡ, ⲟⲩ, ϥ, ⲙ, à l’hébreu בּ Bet ‘b’ ou ב Bet ‘v’, à l’arabe ب ‘b’ bā’, au phénicien 𐤁 Beth ‘maison’; Sémitiques :  b, m, p.

𓂻 : jambes marchant (iw, nmt, gwš…) : pas, venir, revenir, démarche. Déterminatif phonétique de tout verbe ou nom de mouvement.

𓏲 : w (u/ ou) équivalent à 𓅱 : Poussin de caille. Translittération /w/ ou /u/ équivalent à l’hébreu ו ‘w’ ou ‘v’ Vav, à l’arabe و /wāw/, au wav syriaque ܘ ou au copte ou/ⲟⲩ , ō/Ⲱ

𓄲 : intestin. Idéogramme d’intestin, de viscères, de replis. Idéogramme et déterminatif pour entourer, retourner, tourner, faire le tour.

𓄹 : morceau de chair. déterminatif de chair. Déterminatif de viande, de membres, de parties du corps, de vagin.

𓏏 : Galette de pain . Unilitère. Equivalant à l’hébreu תּ ‘t’ Tav, à l’arabe ت ‘t’ tā’ ;  ط / ṭāʾ, au phénicien T Taw avec ‘Croix’, 𐤈 Teth. Sémitique t, d, ṭ .

𓏛 : rouleau de papyrus relié et scellé. Déterminatif de ciseau, d’écriture, de notions abstraites, de total.

Vocables en Ancien égyptien : 

𓈎𓄿𓃀𓄲 (lire ḳȜb /qél/reb) – verbe : tordre, plier en deux, replier, doubler, enrouler.

𓈎𓄿𓃀𓄲𓂻 (lire ḳȜb /qél/reb)- verbe : entourer, enlacer, se lover autour.

𓈎𓄿𓃀𓄲𓄹 (ḳȜb /ql/rb) ou 𓈎𓄿𓃀𓄲𓄹𓄹𓄹  : – catégorie nominale : 1) veut dire intestin, entrailles, viscères, anneau 2)  replis, sein, milieu, milieu (d’un pays, d’une terre)- variante d’écriture avec cette acception : 𓄲𓈇𓏺 ou 𓈎𓄿𓃀𓄲 𓏛 (lire ḳȜb /qél-reb)

𓅓 𓈎𓄿𓃀𓄲 𓏛 (lire m-ḳȜb /mé-qél/reb) – préposition composée voulant dire « au milieu de », « au sein de », « à l’intérieur de ».

𓈎𓄿𓃀 𓏏 𓄹  (ḳȜb.t/ qél-rèbe.t) –  nom féminin : veut dire sein, poitrine. Métathèse du même vocable existant en égyptien pharaonique : 𓈎𓄿𓃀𓄿𓏏𓄏𓏺 ((ḳbȜ.t/ qébel/r.t ) : sein de la mère ou sommet de la tête.

𓈎𓄿𓃀𓄲 (lire ḳȜb / qél/reb) : torsion, sinuosité, lacet, lacet d’une voie, d’une route.

 𓈎𓄿𓃀 𓍤 (lire (ḳȜbw/ qél/rebou) : veut dire les méandres, les courbes d’une voie d’eau-  Variantes d’écritures du mot : 𓈎𓄿𓃀𓄲  ou  𓈎𓃀𓄲 𓏛.

Copte :

Ϭ / ϭ/ q / [q] / [t͡ʃ] : / qima

Ⲕ / ⲕ / k / [k] : : kappa

Ⲓ / ⲓ/ i / [i, j] : : iōta

Ⲱ / ⲱ / ō / ō / [oː]

Ⲃ/ⲃ / b / [b, v, w] : bēta

Ϥ / ϥ / fai / f / [ f ] : fai

Ⲉ /ⲉ /e /[e] : : ei

Ⲏ / ⲏ/ ē / [eː] / [ɛː, i] : : ēta

ⲕⲱⲃ (dialecte bohaïrique et sahidique), ⲕⲏⲃ (dialecte bohaïrique et sahidique) : plier, doubler, redoubler. Venant de 𓈎𓄿𓃀𓄲 (lire ḳȜb /qél/reb) – verbe : tordre, plier en deux, replier, doubler, enrouler.

ϭⲓⲃⲉ (Dialecte Sahidique)-nom pluriel : cordes, enroulements- Venant de 𓈎𓄿𓃀𓄲 (lire ḳȜb / qél/reb) : torsion, sinuosité, lacet, lacet d’une voie, d’une route.

ⲉⲕⲓⲃⲉ ou ⲕⲓⲃⲉ (Dialecte Sahidique) ou ⲕⲓϥi (dialecte bohaïrique), ⲕⲓⲃⲓ (dialecte fayoumique) : voulant dire poitrine. Venant de 𓈎𓄿𓃀 𓏏 𓄹  (ḳȜb.t/ qél-rèbe.t) –  nom féminin : voulant dire sein, poitrine. 

Vocables en Hébreu : 

(קָרַב / qarab ) – verbe- : s’approcher de, entrer dans, être près, venir près de, faire approcher, faire venir près, aussi sacrifier.

(קָרוֹב /qarowb)  : proche, près, présent, parent.

( קְרֵב/ qereb) -verbe- :approcher, venir auprès de, rapprocher, présenter.

( קֶרֶב / qereb) -nom masculin venant de (קָרַב / qarab ) : veut dire milieu, partie interne, entre, le milieu, partie intérieure, au milieu, parmi, au sein de, entrailles (des animaux de sacrifice).

(קָרְבָּן/qorbān)-nom masculin- de (קָרַב / qarab ) : offrande, oblation, victime, sacrifice.

Vocables en Arabe : 

Catégorie verbale : 

ق ر ب

(رُبَ / qaruba /يَقْرَبُ /yaqrabu) : être proche, s’approcher, être proche, être apparenté (du côté maternel), avoir une relation, un lien avec quelque chose.

(قَرَّبَ / qarraba): rapprocher quelqu’un de soi,  rapprocher, sacrifier , massacrer.

(قَرُبَ / qaruba) : être de la même famille, se trouver prés de.

(قارَبَ / qaaraba) :approcher, aborder, côtoyer, friser, converger.

(تَقَرَّبَ  / taqarraba) : rechercher l’intimité de quelqu’un, à communier,  chercher à entrer dans les bonnes grâces de quelqu’un.

Catégorie nominale : 

(قُرْب / qurb) : approche, proximité, voisinage, intimité,  voisinage, intimité, familiarité. 

( قُرْبَ / qurba) : à proximité, à proximité de.

(قُرْبان  / qurbaan) : sacrifice, offrande, victime.

(قُرْبَة /qurْbaẗ ) : proximité, voisinage.

(مَقْرُبَة /maqْrubaẗ) : rapprochement, proximité, parenté, parentèle.

(أَقْرَب / āqْrab) :  proches, famille.

(قُرْبَى /qurْbai ): parenté.

(قَرَابَة /  qarābaẗ ): parenté, affinité.

(مَقْرَبَة / maqْrabaẗ) : raccourci, parenté, parentèle.

(مَقْرَب / maqْrab): raccourci.

(قَرِيب / qarīb ): proche, voisin, circonvoisin.

Catégorie adjectivale et adverbiale : 

(مُقَرِّبَة / muqarrabaẗ)  : convergent.

(قُرَابَة / qurābaẗ ) : approximativement.

(أَقْرَب / āqْrab ) :  plus près.

(أَقْرَبُون / āqْrabūn  ) : famille, proches.

(مُقَرِّب / muqarrab): qui rapproche, qui avance.

ق ل ب

𓄲

Tourner, retourner.

Catégorie verbale : 

Verbe forme 1 : (قَلَبَ / qalaba /يَقْلِبُ / yaqlibu) : tourner, tourner autour, tourner à l’intérieur, retourner, changer, dériver, détourner de son cours, retourner, mettre quelque chose à l’envers, inverser, invertir, intervertir, mettre en désordre .

Verbe forme 2 : (لَبَ / qallaba) / (يُقَلِّبُ /yuqallibu) : tourner, se retourner à plusieurs reprises.

(قَلَّبَ / qallaba) : bouleverser, mettre en complet désordre, culbuter,  invertir,  intervertir, inverser, renverser.

(قَلِبَ /qaliba ) : être renversée, retournée.

(اِنْقَلَبَ / aِnْqَlَbَ) : changer, se retourner sens dessus dessous,  se renverser.

Catégorie nominale : 

(قَلْب / qalb) / Pluriel :  (لُوب / qulūb ) : coeur en tant qu’organe et siège des sentiments, des émotions, for intérieur, fond, moelle, substance, partie essentielle, ce qu’il y a de plus caché, centre, milieu , milieu d’un espace quelconque, changement, variations, transformation, inversion, interversion, renversement, fait de retourner, retournement.

(مُنْقَلَب  /munْqalab ): lieu où se fait un changement.

( الإقلاب /  al-iqlāb) : tournant.

(اِنْقِلاب  /aِnْqِlab ) : revirement, péripétie, oscillation, fluidité, mutabilité.

(تَقَلُّب / taqallub) : action de se rouler, changement, fluctuation, variation, oscillation, versatilité, transition, revirement, transition.

(قُلْب / qulb) : bracelet, jonc.

Catégorie adjectivale et adverbiale : 

(قَلْبِيّ / qَlْbِy) : cardiaque, cordial, amical, intime.

(مُنْقَلِب / munqalb) : interverti, inversé, renversé.

(قُلَّب / qullab) : flexible.

وَأَصبَحَ فُؤادُ أُمِّ موسىٰ فارِغًا ۖ إِن كادَت لَتُبدي بِهِ لَولا أَن رَبَطنا عَلىٰ قَلبِها لِتَكونَ مِنَ المُؤمِنينَ

wa-ʾaṣbaḥa fuʾādu ʾummi mūsā fārighan ʾin kādat la-tubdī bihī law-lā ʾan rabaṭnā ʿalā qalbihā li-takūna mina l-muʾminīna

Et l’intime du coeur de la mère de Moïse se vida. Il s’en fallut de peu qu’elle ne le montrât, si nous n’avions affermi l’intime de son coeur, afin qu’elle fût parmi ceux qui mettent en oeuvre le Dépôt confié.

Sourate 28, القصص , al-Qaṣaṣ , Le Récit, verset 10, in Le Coran,  page 386, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

חָדְל֥וּ קְרֹובָ֑י וּֽמְיֻדָּעַ֥י שְׁכֵחֽוּנִי׃

ḥā·ḏə·lū qə·rō·w·ḇāy ū·mə·yud·dā·‘ay šə·ḵê·ḥū·nî

Traduction louis Segond Bible : Je suis abandonné de mes proches, Je suis oublié de mes intimes.

Job 19 : 14, Bible.

Les racines ق ل ب (q-l-b) et ق ر ب (q-r-b) dont on comptabilise cent soixante-huit apparitions pour la première et quatre-vingt-seize pour la seconde dans le corpus coranique à travers des vocables forgés à partir d’elles remontent jusqu’à l’ancien égyptien 𓈎𓄿𓃀𓄲 (lire ḳȜb /qél/reb) voulant dire tordre, enrouler, plier en deux, replier, doubler une quantité, augmenter en volume. Cette racine 𓈎𓄿𓃀𓄲 (lire ḳȜb /qél/reb) nantie de 𓄲  (Idéogramme d’intestin, de replis. Idéogramme et déterminatif pour entourer, retourner, tourner, faire le tour)et flanquée de déterminatifs comme 𓄹 (morceau de chair. déterminatif de chair, de viande, de membres, de parties du corps, de vagin.) ou comme𓂻 ( jambes marchant. Venir, revenir, pas, démarche. Déterminatif de tout verbe ou nom de mouvement, de mobilité), a servi à nommer les intestins en égyptien pharaonique ou ce qui est ventral, thoracique, exprimant aussi ce qui renvoie à des plis, des replis, à des circonvolutions, à ce qui se présente sous l’aspect, sous la forme de plis, d’anse, de replis, d’anneaux, de courbes, à ce qui s’enroule, qui se plie, s’entortille comme la chair intestinale… Le nom 𓈎𓄿𓃀𓄲𓄹 (ḳȜb /qél/reb) désignant la partie abdominale, les intestins se situant au milieu du corps, au milieu de ses deux extrémités du haut (tête) et du bas (pied) servait aussi à nommer le sein, le thorax, le giron ou à exprimer la notion de milieu, de centre, d’intériorité. Cet idéogramme 𓄲 (celui de l’intestin, du pli, du repli et servant de déterminatif pour l’action d’entourer, de retourner, de tourner, de faire le tour de) secondé du signe qui sert de déterminatif de pays, de contrée irriguée qui est celui-ci 𓈇, et d’un trait droit 𓏤, constituant le vocable 𓄲 𓈇 𓏤 (lire lire ḳȜb /qél/reb) signifiait l’intérieur ou le milieu d’une terre, d’une contrée, d’un pays.

Le vocable de l’égyptien pharaonique 𓈎𓄿𓃀𓄲𓄹 (ḳȜb /qél/reb) désignant les intestins, les entrailles a survécu dans la langue des yahoudaés ayant aussi le même terme qui est קֶרֶב / qereb) -nom masculin venant de (קָרַב / qarab ) pour dire le milieu, la partie interne, ce qui est entre, la partie intérieure, le ventre, le sein, le coeur, ce qui est au milieu, parmi, au sein de et pour désigner les entrailles des animaux sacrificiels. Les significations de s’approcher de, entrer dans, être près, venir près de, faire approcher, faire venir près de, qu’est venu à revêtir le vocable de l’hébreu (קָרַב / qarab ) doivent provenir primitivement du fait que le sacrifice (ici animal dont les entrailles sont appelées קֶרֶב / qereb comme en ancien égyptien, 𓈎𓄿𓃀𓄲𓄹 / ḳȜb /qél/reb ) permet de se rapprocher de la divinité (ou la divinité de soi) à qui l’objet sacrificiel est destiné, offert, afin de gagner sa protection, ses faveurs et ses bénédictions.

Ici les termes à la fois désignant la graisse des entrailles et les entrailles : 

וְהִקְרִ֤יב מִמֶּ֙נּוּ֙ קָרְבָּנֹ֔ו אִשֶּׁ֖ה לַֽיהוָ֑ה אֶת־הַחֵ֙לֶב֙ הַֽמְכַסֶּ֣ה אֶת־הַקֶּ֔רֶב וְאֵת֙ כָּל־הַחֵ֔לֶב אֲשֶׁ֖ר עַל־הַקֶּֽרֶב׃

wə·hiq·rîḇ mim·men·nū qā·rə·bā·nōw ’iš·šeh Yah·weh ’êṯ ha·ḥê·leḇ ham·ḵas·seh ’êṯ haq·qe·reḇ wə·’êṯ kāl- ha·ḥê·leḇ ’ă·šer ‘al-haq·qe·reḇ

Lévitique 3 : 14, Bible.

Traduction d’André Chouraqui : 

Il en présente son présent, feu pour IHVH-Adonaï: 

la graisse qui couvre l’entraille

toute la graisse qui est sur l’entraille,

Tora, ­ Vayiqra  (Il crie),  Lévitique, Chapitre 3 : 14, les pacifications.

Quelques autres références bibliques pour ce terme hébraïque קֶרֶב (qereb) qui remonte à l’ancien égyptien 𓈎𓄿𓃀𓄲𓄹 (ḳȜb /qél/reb) : 

Entrailles :

וְהַקֶּ֥רֶב וְהַכְּרָעַ֖יִם יִרְחַ֣ץ בַּמָּ֑יִם וְהִקְרִ֨יב הַכֹּהֵ֤ן אֶת־הַכֹּל֙ וְהִקְטִ֣יר הַמִּזְבֵּ֔חָה עֹלָ֣ה ה֗וּא אִשֵּׁ֛ה רֵ֥יחַ נִיחֹ֖חַ לַיהוָֽה׃ פ

wə·haq·qe·reḇ wə·hak·kə·rā·’a·yim yir·ḥaṣ bam·mā·yim wə·hiq·rîḇ hak·kō·hên ’êṯ hak·kōl wə·hiq·ṭîr ham·miz·bê·ḥāh ‘ō·lāh hū, ’iš·šeh rê·aḥ nî·ḥō·w·aḥ Yah·weh p̄

Traduction Louis Segond : Il lavera avec de l’eau les entrailles et les jambes; et le sacrificateur sacrifiera le tout, et le brûlera sur l’autel. C’est un holocauste, un sacrifice consumé par le feu, d’une agréable odeur à l’Eternel.

Lévitique 1 : 13, Bible.

וְהִקְרִיב֙ מִזֶּ֣בַח הַשְּׁלָמִ֔ים אִשֶּׁ֖ה לַיהוָ֑ה אֶת־הַחֵ֙לֶב֙ הַֽמְכַסֶּ֣ה אֶת־הַקֶּ֔רֶב וְאֵת֙ כָּל־הַחֵ֔לֶב אֲשֶׁ֖ר עַל־הַקֶּֽרֶב׃

wə·hiq·rîḇ miz·ze·ḇaḥ haš·šə·lā·mîm ’iš·šeh Yah·weh ’êṯ ha·ḥê·leḇ ham·ḵas·seh ’êṯ haq·qe·reḇ wə·’êṯ kāl-ha·ḥê·leḇ ’ă·šer ‘al-haq·qe·reḇ

Traduction Louis Segond Bible : De ce sacrifice d’actions de grâces, il offrira en sacrifice consumé par le feu devant l’Eternel: la graisse qui couvre les entrailles et toute celle qui y est attachée;

Lévitique 3 : 3, Bible.

Ventre : 

וַתָּבֹ֣אנָה אֶל־קִרְבֶּ֗נָה וְלֹ֤א נֹודַע֙ כִּי־בָ֣אוּ אֶל־קִרְבֶּ֔נָה וּמַרְאֵיהֶ֣ן רַ֔ע כַּאֲשֶׁ֖ר בַּתְּחִלָּ֑ה וָאִיקָֽץ׃

wat·tā·ḇō·nāh ’el-qir·be·nāh wə·lō nō·w·ḏa’kî-ḇā·’ū ’el-qir·be·nāh ū·mar·’ê·hen ra’, ka·’ă·šer bat·tə·ḥil·lāh wā·’î·qāṣ

Traduction Louis Segond Bible : Elles les engloutirent dans leur ventre, sans qu’on s’aperçût qu’elles y fussent entrées; et leur apparence était laide comme auparavant. Et je m’éveillai.

Genèse 41 : 21, Bible.

Coeur, le fond du coeur : 

כִּ֤י אֵ֪ין בְּפִ֡יהוּ נְכֹונָה֮ קִרְבָּ֪ם הַ֫וֹּ֥ות קֶֽבֶר־פָּת֥וּחַ גְּרֹונָ֑ם לְ֝שֹׁונָ֗ם יַחֲלִֽיקוּן׃

kî-’ên bə·p̄î·hū nə·ḵō·w·nāh qir·bām haw·wō·wṯ qe·ḇer pā·ṯū·aḥ gə·rō·w·nām lə·šō·w·nām ya·ḥă·lî·qūn

Traduction Louis Segond Bible : Car il n’y a point de sincérité dans leur bouche; Leur coeur est rempli de malice, Leur gosier est un sépulcre ouvert, Et ils ont sur la langue des paroles flatteuses.

Psaume 5 : 9, Bible.

לַמְנַצֵּ֬חַ ׀ לְעֶֽבֶד־יְהוָ֬ה לְדָוִֽד׃ נְאֻֽם־פֶּ֣שַׁע לָ֭רָשָׁע בְּקֶ֣רֶב לִבִּ֑י אֵֽין־פַּ֥חַד אֱ֝לֹהִ֗ים לְנֶ֣גֶד עֵינָֽיו׃

lam·naṣ·ṣê·aḥ lə·’e·ḇeḏ Yah·weh lə·ḏā·wiḏ nə·’um-pe·ša’ lā·rā·šā‘ bə·qe·reḇ lib·bî ’ên pa·ḥaḏ-’ĕ·lō·hîm lə·ne·ḡeḏ ‘ê·nāw

Traduction louis Segond Bible : Au chef des chantres. Du serviteur de l’Eternel, de David. La parole impie du méchant est au fond de son coeur; La crainte de Dieu n’est pas devant ses yeux.

Psaume 36 : 1, Bible.

Sein, en son sein, en soi-même, à l’intérieur de, au dedans de : 

וַתִּצְחַ֥ק שָׂרָ֖ה בְּקִרְבָּ֣הּ לֵאמֹ֑ר אַחֲרֵ֤י בְלֹתִי֙ הָֽיְתָה־לִּ֣י עֶדְנָ֔ה וַֽאדֹנִ֖י זָקֵֽן׃

wat·tiṣ·ḥaq śā·rāh bə·qir·bāh lê·mōr ’a·ḥă·rê ḇə·lō·ṯî hā·yə·ṯāh lî ‘eḏ·nāh wa·ḏō·nî zā·qên

Traduction Martin Bible : Et Sara rit en soi-même, et dit : Etant vieille, et mon Seigneur étant fort âgé, aurai-je [cette] satisfaction?

Genèse 18 : 12

וַיִּתְרֹֽצֲצ֤וּ הַבָּנִים֙ בְּקִרְבָּ֔הּ וַתֹּ֣אמֶר אִם־כֵּ֔ן לָ֥מָּה זֶּ֖ה אָנֹ֑כִי וַתֵּ֖לֶךְ לִדְרֹ֥שׁ אֶת־יְהוָֽה׃

way·yiṯ·rō·ṣă·ṣū hab·bā·nîm bə·qir·bāh wat·tō·mer ’im-kên, lām·māh zeh ’ā·nō·ḵî wat·tê·leḵ liḏ·rōš ’êṯ Yah·weh

Traduction Louis Segond Bible : Les enfants se heurtaient dans son sein; et elle dit: S’il en est ainsi, pourquoi suis-je enceinte? Elle alla consulter l’Eternel.

Genèse 25 : 22, Bible.

חַם־לִבִּ֨י ׀ בְּקִרְבִּ֗י בַּהֲגִיגִ֥י תִבְעַר־אֵ֑שׁ דִּ֝בַּ֗רְתִּי בִּלְשֹֽׁונִי׃

ḥam-lib·bî bə·qir·bî ba·hă·ḡî·ḡî ṯiḇ·‘ar-’êš dib·bar·tî bil·šō·w·nî

Traduction Louis Segond : Mon coeur brûlait au dedans de moi, Un feu intérieur me consumait, Et la parole est venue sur ma langue.

Psaume 39 : 3

וְהִכְרַתִּ֥י שֹׁופֵ֖ט מִקִּרְבָּ֑הּ וְכָל־שָׂרֶ֛יהָ אֶהֱרֹ֥וג עִמֹּ֖ו אָמַ֥ר יְהוָֽה׃ פ

wə·hiḵ·rat·tî šō·p̄êṭ miq·qir·bāh wə·ḵāl śā·re·hā ’e·hĕ·rō·wḡ ‘im·mōw ’ā·mar Yah·weh p̄

Traduction Louis Segond Bible : J’exterminerai de son sein le juge, Et je tuerai tous ses chefs avec lui, dit l’Eternel.

Amos 2 : 3, Bible.

Au milieu de, au milieu du pays : 

אוּלַ֥י יֵ֛שׁ חֲמִשִּׁ֥ים צַדִּיקִ֖ם בְּתֹ֣וךְ הָעִ֑יר הַאַ֤ף תִּסְפֶּה֙ וְלֹא־תִשָּׂ֣א לַמָּקֹ֔ום לְמַ֛עַן חֲמִשִּׁ֥ים הַצַּדִּיקִ֖ם אֲשֶׁ֥ר בְּקִרְבָּֽהּ׃

’ū·lay yêš ḥă·miš·šîm ṣad·dî·qim bə·ṯō·wḵ hā·‘îr ha·’ap̄ tis·peh wə·lō ṯiś·śā lam·mā·qō·wm lə·ma·’an ḥă·miš·šîm haṣ·ṣad·dî·qim ’ă·šer bə·qir·bāh

Traduction Louis Segond Bible : Peut-être y a-t-il cinquante justes au milieu de la ville: les feras-tu périr aussi, et ne pardonneras-tu pas à la ville à cause des cinquante justes qui sont au milieu d‘elle?

Genèse 18 : 24, Bible.

וְהִפְלֵיתִי֩ בַיֹּ֨ום הַה֜וּא אֶת־אֶ֣רֶץ גֹּ֗שֶׁן אֲשֶׁ֤ר עַמִּי֙ עֹמֵ֣ד עָלֶ֔יהָ לְבִלְתִּ֥י הֱיֹֽות־שָׁ֖ם עָרֹ֑ב לְמַ֣עַן תֵּדַ֔ע כִּ֛י אֲנִ֥י יְהוָ֖ה בְּקֶ֥רֶב הָאָֽרֶץ׃

wə·hip̄·lê·ṯî ḇay·yō·wm ha·hū ’êṯ ’e·reṣ gō·šen ’ă·šer ‘am·mî ‘ō·mêḏ ‘ā·le·hā lə·ḇil·tî hĕ·yō·wṯ šām ‘ā·rōḇ lə·ma·’an tê·ḏa’ kî-’ă·nî Yah·weh bə·qe·reḇ hā·’ā·reṣ

Traduction Louis Segond Bible : Mais, en ce jour-là, je distinguerai le pays de Gosen où habite mon peuple, et là il n’y aura point de mouches, afin que tu saches que moi, l’Eternel, je suis au milieu de ce pays.

Exode 8 : 22, Bible.

הֹ֗וי מַגִּיעֵ֥י בַ֙יִת֙ בְּבַ֔יִת שָׂדֶ֥ה בְשָׂדֶ֖ה יַקְרִ֑יבוּ עַ֚ד אֶ֣פֶס מָקֹ֔ום וְהֽוּשַׁבְתֶּ֥ם לְבַדְּכֶ֖ם בְּקֶ֥רֶב הָאָֽרֶץ׃

hō·w mag·gî·’ê ḇa·yiṯ-bə·ḇa·yiṯ śā·ḏeh wə·śā·ḏeh yaq·rî·ḇū ‘aḏ ’e·p̄es mā·qō·wm wə·hū·šaḇ·tem lə·ḇad·də·ḵem bə·qe·reḇ hā·’ā·reṣ

Traduction Louis Segond Bible : Malheur à ceux qui ajoutent maison à maison, Et qui joignent champ à champ, Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’espace, Et qu’ils habitent seuls au milieu du pays!

Ésaïe 5 : 8, Bible.

Nous sommes face au même héritage du coté de l’arabe avec son vocable verbal (قَلَبَ / qalaba), forme 1, ou (لَبَ / qallaba), forme 2,  racine, ق ل ب et les significations qu’il porte : tourner, se retourner à plusieurs reprises, tourner autour, tourner à l’intérieur, retourner, changer, dériver, détourner de son cours, retourner, mettre quelque chose à l’envers, inverser, invertir, intervertir, mettre en désordre. Ce vocable verbal de l’arabe remonte aussi à l’égyptien pharaonique 𓈎𓄿𓃀𓄲 (lire ḳȜb /qél/reb) exprimant au prime abord l’action de plier en deux, de replier, de courber, de fléchir, de faire se retourner, de rabattre une chose sur elle-même,  d’enrouler, et qui s’étendît à produire le nom des entrailles, du sein, du milieu, de la partie centrale (𓈎𓄿𓃀𓄲𓄹 /ḳȜb /qél/reb), de la poitrine ( 𓈎𓄿𓃀 𓏏 𓄹  / ḳȜb.t/ qél/rèbet) renvoyant à l’intériorité, à l’intimité, à ce qui est interne, intérieur, intime. L’arabe doit à l’égyptien pharaonique son vocable (قَلْب /qalb) / Pluriel :  (لُوب / qulūb) et ses significations (coeur en tant qu’organe et siège des sentiments, des émotions, ou le for intérieur, le fond, la moelle, la partie essentielle, aussi ce qu’il y a de plus caché, le centre, le milieu, le milieu d’un espace quelconque ou le changement,  les variations, la transformation, l’inversion, le fait d’inverser, l’interversion, le renversement, le fait de retourner, le retournement) et ses autres dérivés de la racine ق ل ب / q-l-b comme :

(مُنْقَلَب  /munْqalab ): lieu où se fait un changement.

( الإقلاب /  al-iqlāb) : tournant.

(اِنْقِلاب  /aِnْqِlab ) : revirement, péripétie, oscillation, fluidité, mutabilité.

(تَقَلُّب / taqallub) : action de se rouler, changement, fluctuation, variation, oscillation, versatilité, transition, revirement, transition.

(قُلْب / qulb) : bracelet. jonc.

(قَلْبِيّ / qَlْbِy) : cardiaque, cordial, amical, intime.

(مُنْقَلِب /munqalb) : interverti, inversé, renversé.

(قُلَّب / qullab) : flexible.

Ce signe en ancien égyptien 𓄲 ( idéogramme d’intestin, de replis). Idéogramme et déterminatif pour entourer, retourner, tourner, faire le tour de) joint au lexème 𓈎𓄿𓃀 (qél/reb) servait à désigner la torsion, la sinuosité, l’enroulement, le lacet, le lacet d’une voie, 𓈎𓄿𓃀𓄲 (lire ḳȜb / qél/reb) ou la spirale 𓏲 ( w ) triplée (pluralité) jointe au même lexème 𓈎𓄿𓃀 (qé-l/reb) servait à dénommer les courbes, les méandres d’une voie d’eau, 𓈎𓄿𓃀 𓏲 𓏲 𓏲 (lire (ḳȜbw/ qél/rèbou).

Le vocable verbal de l’arabe  رُبَ / qaruba /يَقْرَبُ /yaqrabu (être proche, s’approcher, être proche, être apparenté-du côté maternel-, avoir une relation avec quelqu’un, un lien avec quelque chose) a un lien tributaire certain avec l’égyptien pharaonique 𓈎𓄿𓃀𓄲𓄹 (ḳȜb /qél/reb) nommant l’intestin, les entrailles ou  les replis, le sein, le  milieu. Le 𓈎𓄿𓃀𓄲𓄹 (ḳȜb /qél/reb) de l’égyptien pharaonique impliquant toutes les significations développées qu’on retrouve en hébreu et en arabe. Le vocable en arabe (قُرْبان  / qurbaan) de racine ق ر ب  / q-r-b, désignant le sacrifice, l’offrande, la victime sacrificielle est un emprunt fait soit au syriaque ou soit à l’hébreu (קָרְבָּן/qorbān : offrande, oblation, victime, sacrifice) . L’offrande, le sacrifice étant les moyens de s’acquérir les faveurs, les bonnes grâces de la divinité, de se rapprocher de la divinité ou la divinité de soi d’où les significations ou notions dérivées autant en hébreu qu’en arabe qui sont d’être proche, de proche, de s’approcher, d’avoir une relation intime, privilégiée, des liens de sang, de parenté, de famille, un lien avec quelqu’un, avec quelque chose, la proximité de lieu (voisinage) ou dans le temps et cetera…

Les notions de proximité, d’intimité, d’intériorité, de familiarité, de parenté étant liées à ces endroits ou ses parties du corps (ventre, entrailles, sein, poitrine, coeur… ). Ne dit-on pas des frères et des soeurs  d’une même mère qu’ils sont issus du même ventre (maternel) ? ou de l’enfant d’une mère comme étant le fruit de son ventre ou de ses entrailles?

Quelques passages coraniques contenant la racine ق ر ب dont on décompte quatre-vingt-seize apparitions à travers des termes forgés à partir d’elle dans le Coran : 

Offrande sacrificielle : 

وَٱتْلُ عَلَيْهِمْ نَبَأَ ٱبْنَىْ ءَادَمَ بِٱلْحَقِّ إِذْ قَرَّبَا قُرْبَانًۭا فَتُقُبِّلَ مِنْ أَحَدِهِمَا وَلَمْ يُتَقَبَّلْ مِنَ ٱلْءَاخَرِ قَالَ لَأَقْتُلَنَّكَ ۖ قَالَ إِنَّمَا يَتَقَبَّلُ ٱللَّهُ مِنَ ٱلْمُتَّقِينَ 

wa-tlu ʿalayhim nabaʾa bnay ʾādama bi-l-ḥaqqi ʾidh qarrabā qurbānan fa-tuqubbila min ʾaḥadihimā wa-lam yutaqabbal mina l-ʾākhari qāla la-ʾaqtulannaka qāla ʾinnamā yataqabbalu llāhu mina l-muttaqīna

Lors, communique-leur, en vérité, la nouvelle des deux fils d’Adam ! 

Ils présentèrent tous deux une offrande sacrificielle. Celle de l’un fut alors acceptée et non celle de l’autre. Ce dernier dit: « Sûrement je vais te tuer ! » L’autre dit « Allah n’accepte que de ceux  qui prennent garde !

Sourate 5 المائدة,  Al-Mâʾida, La Table servie, verset 27, in Le Coran,  page 112, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Proches (parents), proximité de lieu, d’endroit, de temps, (moyen de) se rapprocher, approcher, les rapprochés  : 

(Moyen de) se rapprocher, approcher :

وَمِنَ الأَعرابِ مَن يُؤمِنُ بِاللَّهِ وَاليَومِ الآخِرِ وَيَتَّخِذُ ما يُنفِقُ قُرُباتٍ عِندَ اللَّهِ وَصَلَواتِ الرَّسولِ ۚ أَلا إِنَّها قُربَةٌ لَهُم ۚ سَيُدخِلُهُمُ اللَّهُ في رَحمَتِهِ ۗ إِنَّ اللَّهَ غَفورٌ رَحيمٌ

wa-mina l-ʾaʿrābi man yuʾminu bi-llāhi wa-l-yawmi l-ʾākhiri wa-yattakhidhu mā yunfiqu qurubātin ʿinda lāhi wa-ṣalawāti r-rasūli ʾa-lā ʾinnahā qurbatun lahum sa-yudkhiluhumu llāhu fī raḥmatihī ʾinna llāha ghafūrun raḥīmun

D’autres Bédouins mettent en oeuvre par Allâh et en vue du Jour Ultime le Dépôt confié, et considèrent ce qu’ils dépensent comme des moyens de se rapprocher d’Allâh et pour bénéficier des actions de grâces unifiantes du Messager. Ne sont-elles pas pour eux un moyen de se rapprocher ?Allâh les introduira dans Son Amour rayonnant.

 Vraiment, Allâh, Très-Recouvreur, Très-Rayonnant d’Amour !

Sourate 9 التوبة , At-Tawba, Le Retour, verset 99, in Le Coran,  page 202, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

وَيَسأَلونَكَ عَنِ المَحيضِ ۖ قُل هُوَ أَذًى فَاعتَزِلُوا النِّساءَ فِي المَحيضِ ۖ وَلا تَقرَبوهُنَّ حَتّىٰ يَطهُرنَ ۖ فَإِذا تَطَهَّرنَ فَأتوهُنَّ مِن حَيثُ أَمَرَكُمُ اللَّهُ ۚ إِنَّ اللَّهَ يُحِبُّ التَّوّابينَ وَيُحِبُّ المُتَطَهِّرينَ

wa-yasʾalūnaka ʿani l-maḥīḍi qul huwa ʾadhan fa-ʿtazilū n-nisāʾa fī l-maḥīḍi wa-lā taqrabūhunna ḥattā yaṭhurna fa-ʾidhā taṭahharna fa-ʾtūhunna min ḥaythu ʾamarakumu llāhu ʾinna llāha yuḥibbu t-tawwābīna wa-yuḥibbu l-mutaṭahhirīna

Et ils t’interrogent sur la menstrues. Dis: « C’est une indisposition. » Alors tenez-vous à l’écart des femmes pendant la menstruation, et ne les approchez point avant qu’elles ne soient purifiées. Quand alors elles se sont purifiées, allez à elles comme Allâh vous l’a ordonné. 

Vraiment Allâh aime ceux qui font toujours retour et Il aime ceux qui se purifient !

Sourate 2 البقرة , Al-Baqara, La Vache, verset 222, in Le Coran,  page 35, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

فَقَرَّبَهُ إِلَيهِم قالَ أَلا تَأكُلونَ

fa-qarrabahū ʾilayhim qāla ʾa-lā taʾkulūn

Il l’approcha d’eux en disant : « Ne mangerez-vous pas ? »

Sourate 51 الذاريات , AḎ-Ḏhâriyât, Les Dispersantes, verset 27, in Le Coran,  page 521, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Proches (parents) : 

وَإِذا حَضَرَ القِسمَةَ أُولُو القُربىٰ وَاليَتامىٰ وَالمَساكينُ فَارزُقوهُم مِنهُ وَقولوا لَهُم قَولًا مَعروفًا

wa-ʾidhā ḥaḍara l-qismata ʾulū l-qurbā wa-l-yatāmā wa-l-masākīnu fa-rzuqūhum minhu wa-qūlū lahum qawlan maʿrūfan

Et quand les proches, et les orphelins, et les démunis, assistent au partage, alors accordez leur quelque chose de ce bien, et tenez-leur des propos reconnus convenables.

Sourate 4 النساء , An-Nisāʾ, Les Femmes, Verset 8, in Le Coran,  page 78, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

وَآتِ ذَا القُربىٰ حَقَّهُ وَالمِسكينَ وَابنَ السَّبيلِ وَلا تُبَذِّر تَبذيرًا

wa-ʾāti dhā l-qurbā ḥaqqahū wa-l-miskīna wa-bna s-sabīli wa-lā tubadhdhir tabdhīran

Donne ce qui est dû au proche, et au démuni,  et au voyageur !  Et ne gaspille pas avec prodigalité !

Sourate 17, الإسراء , Al-Isrāʾ, Le Voyage nocturne, verset 26, in Le Coran,  page 284, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

وَأَنذِر عَشيرَتَكَ الأَقرَبينَ

wa-ʾandhir ʿashīrataka l-ʾaqrabīna

Avertis tes plus proches

Sourate 26, الشعراء , As-Shuʿarāʾ, Les Poètes, verset 214, in Le Coran,  page 376, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Proximité de lieu, d’endroit, de temps :

وَاستَمِع يَومَ يُنادِ المُنادِ مِن مَكانٍ قَريبٍ

wa-stamiʿ yawma yunādi l-munādi min makānin qarībin

Et sois à l’écoute attentive du Jour où le héraut interpellera d’un endroit proche

Sourate 50, ق , Qāf, Qāf, verset 41, in Le Coran,  page 520, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

يَسأَلُكَ النّاسُ عَنِ السّاعَةِ ۖ قُل إِنَّما عِلمُها عِندَ اللَّهِ ۚ وَما يُدريكَ لَعَلَّ السّاعَةَ تَكونُ قَريبًا

yasʾaluka n-nāsu ʿani s-sāʿati qul ʾinnamā ʿilmuhā ʿinda llāhi wa-mā yudrīka laʿalla s-sāʿata takūnu qarīban

Les humains t’interrogent sur l’Heure. Dis : « Sa connaissance est seulement chez Allâh. » Qu’est-ce qui peut t’informer? Il se peut que l’Heure soit proche.

Sourate 33, الأحزاب , Al-Aḥzāb, Les Coalisés, verset 63, in Le Coran,  page 427, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Les Rapprochés :

عَينًا يَشرَبُ بِهَا المُقَرَّبونَ

ʿaynan yashrabu bihā l-muqarrabūna

source où boivent les rapprochés.

Sourate 83, المطففين ,Al-Muṭaffifīn, Les Fraudeurs, verset 28,  in Le Coran,  page 588, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Pour la racine ق ل ب / q-l-b en lien avec l’Égyptien pharaonique 𓈎𓄿𓃀 (qél/reb) , 𓈎𓄿𓃀𓄲𓄹 (/ḳȜb /qél/reb) ayant cent soixante-huit occurrences dans le Coran, quelques références ci-après : 

Coeur, versatilité, retourner (sur ses talons), retourner, tourner, retour, revenir, se tordre, embrouiller : 

Coeur : 

خَتَمَ اللَّهُ عَلىٰ قُلوبِهِم وَعَلىٰ سَمعِهِم ۖ وَعَلىٰ أَبصارِهِم غِشاوَةٌ ۖ وَلَهُم عَذابٌ عَظيمٌ

khatama llāhu ʿalā qulūbihim wa-ʿalā samʿihim wa-ʿalā ʾabṣārihim ghishāwatun wa-lahum ʿadhābun ʿaẓīmun

Allah a apposé leur cœur et leur ouïe,  et sur leurs regards une opacité. Et pour eux une correction sans commune mesure !

Sourate 2 البقرة, Al-Baqara, La Vache, verset 7,  in Le Coran,  page 3, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

قُل مَن كانَ عَدُوًّا لِجِبريلَ فَإِنَّهُ نَزَّلَهُ عَلىٰ قَلبِكَ بِإِذنِ اللَّهِ مُصَدِّقًا لِما بَينَ يَدَيهِ وَهُدًى وَبُشرىٰ لِلمُؤمِنينَ

qul man kāna ʿaduwwan li-jibrīla fa-ʾinnahū nazzalahū ʿalā qalbika bi-ʾidhni llāhi muṣaddiqan li-mā bayna yadayhi wa-hudan wa-bushrā li-l-muʾminīna

Dis: « Qui est l’ennemi de Gabriel, alors que lui, vraiment, a fait descendre cela sur ton cœur, avec l’accord d’Allâh, comme confirmation de ce qui  en est toujours actuel, et comme guidance et bonne nouvelle pour ceux qui mettent en oeuvre le Dépôt confié ? »

Sourate 2, البقرة, Al-Baqara, verset 97,  in Le Coran,  page 15, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

رَبَّنا لا تُزِغ قُلوبَنا بَعدَ إِذ هَدَيتَنا وَهَب لَنا مِن لَدُنكَ رَحمَةً ۚ إِنَّكَ أَنتَ الوَهّابُ

rabbanā lā tuzigh qulūbanā baʿda ʾidh hadaytanā wa-hab lanā min ladunka raḥmatan ʾinnaka ʾanta l-wahhābu

Notre Enseigneur, ne fais pas dévier nos cœurs après que Tu nous as guidés et donne-nous par pure grâce un amour rayonnant venant de chez Toi ! 

Vraiment, Toi, cTu ne cesses de donner gratuitement ! 

Sourate 3, آل عمران , Âl ʿImrân, La Famille de ʿImrân, verset 8, in Le Coran,  page 15, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Se retourner, retourner : 

لِيَقطَعَ طَرَفًا مِنَ الَّذينَ كَفَروا أَو يَكبِتَهُم فَيَنقَلِبوا خائِبينَ

li-yaqṭaʿa ṭarafan mina lladhīna kafarū ʾaw yakbitahum fayanqalibū khāʾibīna

Pour qu’Il mette en pièce une partie de ceux qui ont dénié ou les renverse, de sorte qu’ils s’en retournent tous déçus.

Sourate 3, آل عمران , Âl ʿImrân, La Famille de ʿImrân, verset 127, in Le Coran,  page 66, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

وَما مُحَمَّدٌ إِلّا رَسولٌ قَد خَلَت مِن قَبلِهِ الرُّسُلُ ۚ أَفَإِن ماتَ أَو قُتِلَ انقَلَبتُم عَلىٰ أَعقابِكُم ۚ وَمَن يَنقَلِب عَلىٰ عَقِبَيهِ فَلَن يَضُرَّ اللَّهَ شَيئًا ۗ وَسَيَجزِي اللَّهُ الشّاكِرينَ

wa-mā muḥammadun ʾillā rasūlun qad khalat min qablihi r-rusulu ʾa-fa-ʾin māta ʾaw qutila nqalabtum ʿalā ʾaʿqābikum wa-man yanqalib ʿalā ʿaqibayhi fa-lan yaḍurra llāha shayʾan wa-sa-yajzī llāhu sh-shākirīna

Muḥammad n’est qu’un Messager. 

Des messagers avant lui sont certes passés. Alors s’il mourait ou s’il était tué, retourneriez-vous sur vos talons ? 

Et qui retournerait sur ses talons ne nuirait jamais à Allâh.

Allah rétribuera les reconnaissants. 

Sourate 3, آل عمران , Âl ʿImrân, La Famille de ʿImrân, verset 144, in Le Coran,  page 68, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Retournement :

قَالُوٓا۟ إِنَّآ إِلَىٰ رَبِّنَا مُنقَلِبُونَ 

qālū ʾinnā ʾilā rabbinā munqalibūna

Ils dirent : « Vraiment, vers notre Enseigneur, nous opérons un retournement !

Sourate 7, الأعراف , Al-Aʿrâf, Les Crêtes verset 125, in Le Coran,  page 165, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Versatilité : 

لا يَغُرَّنَّكَ تَقَلُّبُ الَّذينَ كَفَروا فِي البِلادِ

lā yaghurrannaka taqallubu lladhīna kafarū fī l-bilādi

Que ne t’abuse point la versatilité [pour la prospérité] dans le pays, de ceux qui sont infidèles. 

Sourate 3, آل عمران , Āl ʿImrān, La Famille d’Imraan, verset 196, Coran.

Bouleverser : 

لَقَدِ ٱبْتَغَوُا۟ ٱلْفِتْنَةَ مِن قَبْلُ وَقَلَّبُوا۟ لَكَ ٱلْأُمُورَ حَتَّىٰ جَآءَ ٱلْحَقُّ وَظَهَرَ أَمْرُ ٱللَّهِ وَهُمْ كَٰرِهُونَ

la-qadi btaghawu l-fitnata min qablu wa-qallabū laka l-ʾumūra ḥattā jāʾa l-ḥaqqu wa-ẓahara ʾamru llāhi wa-hum kārihūna

Auparavant, ils avaient certes recherché l’épreuve avec ardeur, et bouleverser les ordres te concernant jusqu’à ce que la Vérité advienne, et que l’Ordre d’Allâh l’emporte malgré leur aversion.

Sourate 9, التوبة , At-Tawba, Le Retour, verset 48, in Le Coran,  page 195, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Retour, revenir : 

وَقَالَ لِفِتْيَٰنِهِ ٱجْعَلُوا۟ بِضَٰعَتَهُمْ فِى رِحَالِهِمْ لَعَلَّهُمْ يَعْرِفُونَهَآ إِذَا ٱنقَلَبُوٓا۟ إِلَىٰٓ أَهْلِهِمْ لَعَلَّهُمْ يَرْجِعُونَ

wa-qāla li-fityānihi jʿalū biḍāʿatahum fī riḥālihim laʿallahum yaʿrifūnahā ʾidhā nqalabū ʾilā ʾahlihim laʿallahum yarjiʿūna

Et il dit (Joseph) à ses jeunes serviteurs: « Remettez leurs marchandises dans leurs bagages ! Puissent-ils reconnaître ce fait lorsqu’ils seront de retour vers leur famille ! Puissent-ils revenir ! »

Sourate 12, يوسف , Yûsuf – Joseph, verset 62,  in Le Coran,  page 242, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

ثُمَّ ارجِعِ البَصَرَ كَرَّتَينِ يَنقَلِب إِلَيكَ البَصَرُ خاسِئًا وَهُوَ حَسيرٌ

thumma rjiʿi l-baṣara karratayni yanqalib ʾilayka l-baṣaru khāsiʾan wa-huwa ḥasīrun

Puis tourne le regard deux fois : le regard te reviendra émoussé et perdu.

Sourate 67, الملك , Al-Mulk- La Royauté, verset 4, in Le Coran,  page 562, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Retourner : 

وَتَحْسَبُهُمْ أَيْقَاظًۭا وَهُمْ رُقُودٌۭ ۚ وَنُقَلِّبُهُمْ ذَاتَ ٱلْيَمِينِ وَذَاتَ ٱلشِّمَالِ ۖ وَكَلْبُهُم بَٰسِطٌۭ ذِرَاعَيْهِ بِٱلْوَصِيدِ ۚ لَوِ ٱطَّلَعْتَ عَلَيْهِمْ لَوَلَّيْتَ مِنْهُمْ فِرَارًۭا وَلَمُلِئْتَ مِنْهُمْ رُعْبًۭا 

wa-taḥsabuhum ʾayqāẓan wa-hum ruqūdun wa-nuqallibuhum dhāta l-yamīni wa-dhāta sh-shimāli wa-kalbuhum bāsiṭun dhirāʿayhi bi-l-waṣīdi lawi ṭṭalaʿta ʿalayhim la-wallayta minhum firāran wa-la-muliʾta minhum ruʿban

Et tu les aurais cru éveillés alors qu’ils dormaient. 

Et Nous les retournions à droite et à gauche tandis que leur chien se tenait sur le seuil (de la grotte) les pattes étendues. 

Si tu les avais découverts, tu te serais écarté d’eux en fuyant, et tu aurais été rempli de frayeur devant eux. 

Sourate 18, الكهف , Al-Kahf, La Caverne, verset 18,  in Le Coran,  page 295, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Tordre : 

وَأُحيطَ بِثَمَرِهِ فَأَصبَحَ يُقَلِّبُ كَفَّيهِ عَلىٰ ما أَنفَقَ فيها وَهِيَ خاوِيَةٌ عَلىٰ عُروشِها وَيَقولُ يا لَيتَني لَم أُشرِك بِرَبّي أَحَدًا

wa-ʾuḥīṭa bi-thamarihī fa-ʾaṣbaḥa yuqallibu kaffayhi ʿalā mā ʾanfaqa fīhā wa-hiya khāwiyatun ʿalā ʿurūshihā wa-yaqūlu yā-laytanī lam ʾushrik bi-rabbī ʾaḥadan

Et ses fruits furent entièrement détruits. Alors, au matin il se tordit les mains devant ce qu’il avait dépensé pour son jardin ruiné sur ses treilles. Et il dit : « Ô malheur à moi ! Je n’aurais jamais dû codéifier mon Enseigneur ! »

Sourate 18, الكهف , Al-Kahf, La Caverne, verset 42,  in Le Coran,  page 298, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Tourner (en tous sens) : 

يَومَ تُقَلَّبُ وُجوهُهُم فِي النّارِ يَقولونَ يا لَيتَنا أَطَعنَا اللَّهَ وَأَطَعنَا الرَّسولا

yawma tuqallabu wujūhuhum fī n-nāri yaqūlūna yā-laytanā ʾaṭaʿnā llāha wa-ʾaṭaʿnā r-rasūla

Le Jour où leurs visages seront tournés en tous sens dans le Feu, ils diront : « Hélas pour nous ! Nous aurions dû obéir à Allâh et obéir au Messager ! »

Sourate 33, الأحزاب , Al-Aḥzab – Les Coalisés, verset 66,  in Le Coran,  page 427, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Alterner : 

يُقَلِّبُ ٱللَّهُ ٱلَّيْلَ وَٱلنَّهَارَ ۚ إِنَّ فِى ذَٰلِكَ لَعِبْرَةًۭ لِّأُو۟لِى ٱلْأَبْصَٰرِ

yuqallibu llāhu l-layla wa-n-nahāra ʾinna fī dhālika la-ʿibratan li-ʾulī l-ʾabṣāri

Allâh fait alterner la nuit et le jour. 

Vraiment voici un enseignement  pour les êtres dotés de clairvoyance !

Sourate 24, النور , An-Nûr, La Lumière, verset 44,  in Le Coran,  page 356, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Références glanées dans des corpus textuels en Égyptien pharaonique, translittérées et traduites, en lien avec les vocables coraniques : 

Enrouler, rouleau  : 

.jn.k sw sṯ(3)z.w (j) ḫt ḳ3b jmytw mšʿḳt(y).fy zš. ḫr.k m ḳ ʿhwy

en position allongée un rouleau entre ses deux omoplates ; tu tireras par l’intermédiaire de son coude

Le papyrus médical Edwin Smith, chirurgie et magie en Égypte antique, XII-5, page 152, translittération et traduction de François Resche, édit. L’Harmattan, 2017.

Milieu, au milieu de, au sein de :

sšt3w n ḏ.t=f d(w)=f ṯ3w m snḏw pen jm(y) q3b Jmnt.t wḏd(w) n=f

Celui au corps mystérieux, soit de donner (litt. qu’il donne) le souffle à ce craintif qui est au milieu de l’Occident, lui communiquant 

Le Livre des Morts de l’Égypte ancienne, Chapitre 1 B  (Papyrus de Nakhtamon, Berlin 3002), (8), page 10. 

Translittération et traduction M. Claude Carrier, édit. CYBELE, 2009. 

𓅱𓂻𓇋 𓏲𓐍𓂝𓋴 𓏲𓂝𓈖𓀀𓍋𓅓𓂋𓉴𓅓𓇋𓈖𓂋𓈙𓅓𓈎𓄿

íw ḫwsw n. í mr m  ínr m-q3b 

On construisit pour moi une pyramide de pierre au milieu

𓃀𓄲𓏛𓍋𓅓𓂋𓅱𓉴 𓏥𓅓𓂋𓋜𓎛𓏲𓏯𓂝 𓀀𓏥𓍋𓂋𓏯𓁷𓏤𓊏 𓂡𓊪

mrw (í)m(y)-r(3) mḏḥw mr ḥr šsp 

des pyramides : le chef des tailleurs de pierre de pyramide choisit 

Les aventures de Sinouhé, B300-301, page 75, 76, 77, Cahier de l’association d’Égyptologie Isis numéro 4, texte hiéroglyphique, translittération et traduction commentée par Patrice Le Guilloux,  seconde édition, Angers 2005.

𓅓𓈎𓄿𓃀𓄲𓂻𓈖𓌢𓈖𓏌𓅱 𓀀𓁐 𓏥 𓎡𓃹𓈖𓎡𓂋𓆑

m-3b n snw.k wn.k rf 

au milieu de tes compagnons, (et) tu existeras à nouveau 

Le Conte du Naufragé, 136, page 41, Cahier de l’association d’Égyptologie Isis numéro 1, texte hiéroglyphique, translittération et traduction commentée par Patrice Le Guilloux, Angers 2005.

Méandres, courbes :

m ṯsm jnḥ.wy=fy m r[mṯ] ʿnḫ=f m ḫry.wt s3(w) q3b (p)wy Š

est comme (celui d’)un chien, dont les deux sourcils sont comme (ceux d’)un hom[me], qui vit des délinquants, qui garde ce méandre du Lac 

Le Livre des Morts de l’Égypte ancienne, Chapitre 17 (suite 20), Passage de la recension thébaine non repris dans le Papyrus d’Any (suite 5), (78), page 91. 

Translittération et traduction M. Claude Carrier, édit. CYBELE, 2009. 

Intestin :

16-17 «Jw 3h pn h3=y r q3b m3ʿ r pḥwy.t n wḥm(w)=j sp r-sy».

« Cette douleur est descendue dans les intestins, en vérité, jusqu’à l’anus, et je ne renouvellerai pas du tout le traitement ».

Nouvelle Transcription du papyrus Médical Ebers, translittération, traduction glossaire et index de Bernard Lalane et Gérard Métra, Planche 37, 191 ( 37, 16-17), page 79 , 2017, Éditions Safran.

jn s r mḥ ẖ.t=f, r sp3 q3b=f r 4 hrw. Rd(w)~ ḫr=k ḏ3r.t=k

par l’homme quatre jours de suite jusqu’à ce que son intérieur du corps soit rempli et que son intestin se déplie. Tu devras placer ta main

Nouvelle Transcription du papyrus Médical Ebers, translittération, traduction glossaire et index de Bernard Lalane et Gérard Métra, Planche 41, 204 ( 41, 11), page 86-87, 2017,  Éditions Safran.

12-13 jʿ.t ḏ3f(w).w n(y) pḫ3 q3b=f m swj.t

laver les aliments cuits et pour ouvrir son intestin au moyen de la potion :

Nouvelle Transcription du papyrus Médical Ebers, translittération, traduction glossaire et index de Bernard Lalane et Gérard Métra, Planche 42, 206 ( 42, 12-13), page 89 , 2017, Éditions Safran.

16-17 «Jw 3h pn h3=y r q3b m3ʿ r pḥwy.t n wḥm(w)=j sp r-sy».

« Cette douleur est descendue dans les intestins, en vérité, jusqu’à l’anus, et je ne renouvellerai pas du tout le traitement ».

Nouvelle Transcription du papyrus Médical Ebers, translittération, traduction glossaire et index de Bernard Lalane et Gérard Métra, Planche 37, 191 ( 37, 16-17), page 79 , 2017, Éditions Safran.

Poitrine, thorax, cage thoracique : 

q3b.t n(y).t Šw rd(=tj) n=f m sȜ Wsjr rn=ṯ

« »Poitrine de Chou qui lui a été donné(e) comme protection d’Osiris » est ton nom.»

Le Livre des Morts de l’Égypte ancienne, Chapitre 125, ( Papyrus de Nouou, BM EA 10477) (Interrogatoire – suite 4), (12), page 455. Translittération et traduction M. Claude Carrier, édit. CYBELE, 2009. 

2 r wbnw ḥr q3b.t : wšb.t ; 1 ; ḥm3.t Mḥ.t : ʿd ḏd3 Rd(=w) r

pour une blessure à la poitrine : (minéral-) ouchebet : 1 ; sel du Delta : 1 ; graisse (d’animal ?) gras : 1. Appliquer sur

3 q3b.t, wt(=w) ḥr=s. 

la poitrine et panser avec cela. 

Nouvelle Transcription du papyrus Médical Ebers, translittération, traduction glossaire et index de Bernard Lalane et Gérard Métra, Planche 71, 528 ( 71, 2-3), page 146 , 2017, Éditions Safran.

.n.f dg3.f n ḳ ʿ ḥwy.fy ḥn ʿ ḳ3bt.f ḏd.in.k (j)r.f ẖry wbnw n(y) kft m tp.f ʿr n ḳs pšn (n(y)) ḏnnt.f dj.f znf

de regarder ses coudes et sa poitrine, alors tu diras de lui, qui présente une blessure constituée d’une plaie béante à la tête pénétrant jusqu’à l’os avec une fracture du crâne, qui perd du sang

Le papyrus médical Edwin Smith, chirurgie et magie en Égypte antique, II-5, page 96, translittération et traduction de François Resche, édit. L’Harmattan, 2017. 

.f mn tpw.sn m ḳs ḥry n(y) ḳ3bt.f ʿr n ḥt(y)t.f

dont les extrémités sont maintenues dans l’os qui est la partie supérieure de sa poitrine arrivant au contact de sa gorge. 

Le papyrus médical Edwin Smith, chirurgie et magie en Égypte antique, XI-23, page 151, translittération et traduction de François Resche, édit. L’Harmattan, 2017. 

šz3w (n(y)w) šm3y n(y) wbnw m ḳ3bt.f yr ḫ3ỉ.k z n(y) šm3y n(y) wbnw m ḳ3b=t.f

Instructions pour une complication insolite d’une plaie de poitrine. Si tu es conduit à examiner un homme présentant une complication insolite d’une plaie de poitrine

Le papyrus médical Edwin Smith, chirurgie et magie en Égypte antique, XIII-18, page 159, translittération et traduction de François Resche, édit. L’Harmattan, 2017.

 

ẖry wnḫ m ḥnww n(y)w ḳ3bt.f  mr jry.j wt. ḫr.k sw ḥr jm(j)rw

qui présente une luxation des côtes thoraciques : « un mal sur lequel je vais agir ». Tu le panseras au moyen du minéral-im(i)rou

Le papyrus médical Edwin Smith, chirurgie et magie en Égypte antique, XV-2, page 164, translittération et traduction de François Resche, édit. L’Harmattan, 2017.

 

šz3w (n(y)w) ḥzb m ḥnww n(y)w ḳ3bt.f {sd (n(y)) wbnw ḥr.s} jr ḫ3ỉ.k  z n(y) ḥzb m ḥnww

Instructions pour une fracture (ouverte) des côtes thoraciques {(avec) un délabrement de la plaie en regard}. Si tu es conduit à examiner un homme présentant une fracture des côtes 

n(y)w ḳ3bt.f sd (n(y) wbnw ḥr.s gmm.k ḥnww n(y)w ḳ3bt.f nḫbḫ

thoraciques (avec) un délabrement de la plaie en regard et (si) tu trouves de manière constante que les côtes de son thorax s’exposent

Le papyrus médical Edwin Smith, chirurgie et magie en Égypte antique, XV-6(fin, XV-7, page 165, translittération et traduction de François Resche, édit. L’Harmattan, 2017. 

Ventre (l’auteur traduit le vocable « q3b » ici par anneaux, ventre aurait été plus approprié. Pas sur leurs anneaux mais sur leur ventre) :

d tm3.w(t) Ḏḥwty m  ḥw.t Sr jmy.t jwnw

j~n nṯr.w nb.w M3ʿ.t r js.t ʿ3.t

r nḏ-r3 n p3wty t3

ḥrw p3wty.w t3

ḥr.w qȜb.w=sn

jrr.w nḏw.wt-r3

« Mettez en place les nattes de Thot dans le château du Prince qui est dans Héliopolis »

ont dit les dieux, Maîtres de Maât, devant le Grand Palais,

« pour saluer le dieu primordial de la terre

qui est au-dessus des dieux primordiaux de la terre

qui sont sur leurs anneaux

 et qui délibèrent ! »

Textes des Sarcophages du Moyen Empire égyptien, volume 1, CTI, Spell [39] (support du texte : sarcophage B16C), page 166, section a à f. Translittération et traduction de M. Claude Carrier, page 82-83, Éditions du Rocher, 2004.

Méandre (sinuosité d’un cours d’eau), détour compliqué :

m ṯsm jnḥ.wy=fy m r[mṯ] ʿnḫ=f m ḫry.wt s3(w) q3b (p)wy Š

est comme (celui d’)un chien, dont les deux sourcils sont comme (ceux d’)un hom[me], qui vit des délinquants, qui garde ce méandre du Lac 

Le Livre des Morts de l’Égypte ancienne, Chapitre 17 (suite 20), Passage de la recension thébaine non repris dans le Papyrus d’Any (suite 5), (78), page 91. Translittération et traduction M. Claude Carrier, édit. CYBELE, 2009.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s