𓅱𓊃𓐍𓎺𓏛 (wsḫ |ousekh)

(و- س -ع | w-s-ʿ)

الوَاسِع (Al-Wâsi’ ) : Le Détenteur des largesses, de l’Abondance, Le Vaste, L’Immense, Le Tout-Englobant, dont le Pouvoir, la Bienfaisance, la Générosité sont sans limites.

Sous les auspices de 𓏏𓅝𓏭𓀭 (Ḏḥwty) !

𓅱 (w /oua ou u) / و ( w ) – 𓊃 (s) / س (s) – 𓐍 (ḫ / kh ou x , ʿ , ġ ou ḡ) / ع ( ʿ , â ou ā) 𓎺𓏛 (déterminatifs)

𓅱 : Poussin de caille. Translittération /w/ ou /u/ équivalent à l’hébreu ו ‘w’ ou ‘v’ Vav, à l’arabe و /wāw/, au wav syriaque ܘ ou au copte ou/ⲟⲩ , ō/Ⲱ .

𓊃 : verrou. Valeur phonétique  /s/ ou /z/- Correspond à l’hébreu  שׂ, Sin ou שׁ /Shine, צ /tsadé ou ז /zaïn ou zayin /z/ ou à ס samèkh /s/, à l’arabe س (Sin/S), ذ (dhāl /ḏ), ز (zāy /z/) ou ص (sād /ṣ /). Sémitiques : s, z, ṣ, ṯ, š.

𓋴 :  linge ou étoffe plié(e), translittération s, ś . Similaire aux lettres en hébreu שׂ, Sin ou שׁ /Shine, à l’arabe ص (Sad) ou س (Sin/S) ; au phénicien 𐤑 . Sémitiques : ṯ, š, ś. Ces  deux signes 𓋴 et 𓊃 ont les mêmes valeurs phonétiques /s/ou /z/. Sémitiques : s, z, ṣ, ṯ, š.

𓐍 : crible ou placenta humain. Valeur phonétique « ḫ/Kh », fricative vélaire sourde. Équivalent aux Coptes ϧ / ḫāj /x ou ẖ, ϩ / hōri / h , ⲭ /kij / kh , ⲕ / Kabba/ k , ϣ / šay/sh ; à l’hébreu ח / ‘hèt /x/ ou כ Khaf /x/, ע (‘ayn ), à l’arabe خ /ḫāʾ, khāʾ ou xā ou ح/ḥāʾ ou ك /kāf/k/ ou plus rare à l’arabe عين, ʿayn/ ﻉ (ayn) ou غين, ġayn ou ghayn . Sémitiques: x, k, ẖ, š, ʿ , ġ, ḡ , h, ḥ .

𓏏 :  Galette de pain . Unilitère. Equivalant à l’hébreu תּ ‘t’ Tav, à l’arabe ت ‘t’ tā’ ;  ط / ṭāʾ, au phénicien T Taw avec ‘Croix’, 𐤈 Teth. Sémitique t, d, ṭ .

𓎺 : coupe à bord large et qui peut servir de corbeille. Idéogramme et déterminatif de coupe, de bol, de contenant.

𓏛 : rouleau de papyrus relié et scellé . Déterminatif d’écriture, de ciseau, de notions abstraites. Voir sš, sẖ3. Idéogramme d’écrire, d’écriture, de scribe. Déterminatif de fin, de poli, de moudre fin, polir.

𓉐 : plan de maison. Idéogramme de maison. Déterminatif de maison, d’édifice, de sortir.

𓉧 : mur crénelé. Déterminatif de porte, de portail, d’enclore.

𓊛 : bateau. Idéogramme ou déterminatif de bateau.

𓍱 : boucle de corde avec les bouts vers le haut. Idéogramme de corde et déterminatif de vêtements, d’empaqueter.

Vocables de l’égyptien pharaonique : 

𓅱𓋴𓏴𓂻 (lire ws /ous /ouas) : veut dire être large, ample, vaste.

𓅱𓊃𓐍𓎺𓏛 (lire wsḫ / ousekh) : en tant que verbe veut dire être, devenir large, élargir, étendre, être étalé, être de grande envergure, être vacant, vide, amplifier, rendre vaste, être large, ample pour un mouvement, être à l’aise, être puissant de par sa fortune.

En tant qu’adjectif veut dire grand, vaste, ample, spacieux. En tant que nom veut dire largeur, amplitude. Terme usité en mathématique dans l’ancienne Égypte.

𓋴𓅱𓋴𓐍𓎺𓏛 (lire swsḫ / sousekh)- verbe causatif, 3-lit. : veut dire élargir, rendre ample, spacieux, faire exécuter de grands mouvements, faire amplifier ses gestes.

𓅱𓋴𓐍𓎺 (lire wsḫ / ousekh) : veut dire large, vaste.

𓎺𓉐𓏏 (lire wsḫt /ousekhe.t) : veut dire largeur, longueur.

𓎺𓏏𓉐 (lire wsḫ.t / ousekh.t) : vaste cour- cour-ousekhet.

𓎺𓏏𓉐𓈖𓏏𓌶𓂝𓏏𓏮𓊖𓊖 (wsḫt nt m33tj / ousekh.t nt maāti) : vaste cour pour les deux Maāt (deux dieux de la Vérité) ou la vaste salle de jugement du dieu Osiris.

𓅱𓋴𓐍𓏏𓎺𓊛 (lire wsḫt /ousekh.t) : barge (spacieuse).

𓅱𓋴𓐍𓎺𓊛 (lire wsḫ /ousekh) : bateau large, barge, péniche.

𓅱𓋴𓐍𓏏𓎺 (wsḫ.t /ousekh.t) ou 𓉧𓏏𓉐 (wsḫ.t /ousekh.t) : grande salle, hall.

𓎺𓏏 𓉧 𓍱𓀀𓁐𓏥 (lire lire wsḫt mšʿ /ousekh.t meshā) :cour de la multitude, lieu (spacieux) de culte où la multitude, la foule est admise, pouvant contenir et recevoir beaucoup de monde.

𓎺𓏛 𓁷𓏤𓀭 ou 𓅱𓊃𓐍𓎺𓏜 𓁷𓏤𓀭 (wsḫ ḥr / /ousekh her) : un titre du dieu Rʿ (Râ) : voulant dire large, ample (généreux) de face, de visage.

Métathèse :

𓋴𓐍𓅱𓎺 (lire sḫw / sekhou ) : veut dire largeur. Largeur ou base d’un triangle rectangle ou d’un parallélépipède rectangle dans le langage mathématique de l’Égypte pharaonique. Comparez avec l’arabe سَعَة /saʿa.t avec omission du و /wāw, ou وُسْعَة / wusʿa.t (venant de 𓎺𓉐𓏏 / wsḫt /ousekh.t : largeur, longueur, étendue), la fricative uvulaire 𓐍 /s’étant muée chez le locuteur arabe en une fricative pharyngale voisée qu’est عين, ʿayn / (ayn).

Copte :

Phonèmes :

Ⲁ / ⲁ: alpha = a / [a, ʕ, ʔ]

Ⲉ /ⲉ : ei /e /[e]

Ⲓ / ⲓ  : iōta / i / [i, j]

Ⲟ / ⲟ : ou / o / Réalisation : [o]

Ⲩ / ⲩ : he / u / Réalisation : [u, w] / [u, w, i, v]

Ⲱ / ⲱ / ō / ō / …. [oː]

Ϣ / ϣ / šai / š / [ ʃ ]

Ⲥ / ⲥ : sēmma / s / [ s ]

Ⳉ /ⳉ /khori (ḫori) /ḫ / [kh ] / [x]

Ⲏ / ⲏ : ēta / ē / [eː] / [ɛː, i]

Vocables : 

Ⲟⲩⲱϣⲥ (dialecte sahidique & bohaïrique) ; Ⲟⲩⲱⲥⳉ (dialecte akminmique)- verbe. : veut dire élargir, être large, devenir large. Ⲟⲩⲟϣⲥ (dialecte sahidique & bohaïrique), Ⲟⲩⲁⲥⳉ (akminmique)- qualitatifs. : être large, large.

Ⲟⲩⲁϣⲥⲉ (dialecte sahidique), Ⲟⲩⲏϣⲥ (dialecte bohaïrique)- – nom féminin : largeur. Venant de l’égyptien pharaonique 𓅱𓋴𓐍𓏏𓎺 (lire wsḫ.t).

Vocables de la langue arabe : 

 (و- س -ع / w-s-ʿ)

Verbe forme I :

(وَسِعَ /wasiʿa) / (يَسَعُ /(yasaʿu) : veut dire être large, être spacieux, ample, vaste, contenir, suffisant pour contenir aisément s’agissant d’un lieu ou d’un contenant (Ex. Vase), avoir la capacité, englober, étendre, être à l’aise.

 (وَسُعَ / wasuʿa) / (يَوْسُعُ /yawsuʿu) : être large, ample.

( وُسْع / wusʿ) -nom masculin. : veut dire capacité, force.

(وُسْعَة / wusʿa.t) : veut dire largeur.

( وَسَع /wasaʿ) : une large pièce.

(تَوَسُّع /tawassu) : veut dire envergure, ampleur, expansion.

(سَعَة /saʿa.t) : envergure, grandeur, largeur, grosseur, extension, ampleur, amplitude, volume, contenance, capacité, immensité, voire aussi abondance, multiplicité, multitude, pléthore.

( تَوْسِعَة / tawsiʿa) : immensité, grandeur, extension, développement, envergure, abondance, richesse, multiplicité.

(مُوَسَّع / muwaswaʿ) : allongé, étendu, élargi, entièrement déployé.

Nom divin :

( الوَاسِع / Al-Wâsi’ ) : le Détenteur des largesses, de l’Abondance, le Vaste, l’Immense, le Tout-Englobant, dont le Pouvoir, la Bienfaisance, la Générosité sont sans limites.

وَلِلَّهِ المَشرِقُ وَالمَغرِبُ ۚ فَأَينَما تُوَلّوا فَثَمَّ وَجهُ اللَّهِ ۚ إِنَّ اللَّهَ واسِعٌ عَليمٌ

wa-li-llāhi l-mashriqu wa-l-maghribu fa-ʾaynamā tuwallū fa-thamma wajhu llāhi ʾinna llāha wāsiʿun ʿalīmun

Á Allâh l’Orient et l’Occident. Alors, où que vous vous tourniez, là est la Face d’ Allâh .

Vraiment, Allâh, Tout-Englobant, Savant !

Sourate 2 البقرة , Al-Baqara / La Vache, verset 115, page 18, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Adjectifs : 

( وَسِيع / (wasīʿ) : veut dire large.

(وَاسِع / wāsiʿ)- adj. masculin / (وَاسِعَة /wāsiʿa )-adj. féminin. : qui est étendu(e), vaste, large, grand(e) en surface, spacieux, vaste, ouvert(e), ample (pour un habit, un vêtement). Employé dans le sens aussi de généreux, de libéral, pour qualifier l’ouverture, la largesse d’esprit d’une personne.

𓊃𓅱𓊃𓐍𓎺𓏛 𓏏𓍔𓄿𓈙𓅱𓏴𓈇𓏥 𓏤 𓏤 𓊪𓅱𓇋 𓏲𓆑𓂋𓎁𓏏 𓏏𓂡 𓇾 𓇾 𓇾 𓈇 𓈇

swsḫ( w ) t3šw pw íw.f r ítt t3w

C’en un qui élargit les frontières : il conquerra les pays

In Les aventures de Sinouhé, B71, textes hiéroglyphiques , translittération et traduction commentée (Deuxième édition), M. Patrice Le Guilloux, Cahier de l’Association d’Égyptologie Isis N° 4, page 41, Angers 2005.

وَالسَّماءَ بَنَيناها بِأَيدٍ وَإِنّالَموسِعونَ

wa-s-samāʾa banaynāhā bi-ʾaydin wa-ʾinnā la-mūsiʿūna

Et le ciel, Nous l’avons édifié avec énergie. Et vraiment, Nous l’avons fait spacieux.

Sourate 51, الذاريات / Ad-Dhāriyāt / Qui éparpillent, verset 47, page 522,  essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Au sein du corpus coranique nous rencontrons trente-deux occurrences de cette racine و- س -ع / w-s-ʿ . Nous n’avons pu croiser son équivalent ni en hébreu, ni en araméen et dans une langue proto-sémitique comme l’akkadien. Elle se retrouve pourtant dans la langue arabe dans laquelle on peut avoir à faire avec des vocables très archaïques. On peut aussi en trouver des traces dans une langue sudarabique ancienne comme le Sabéen, parlée par les habitants du royaume de Saba et d’autres peuples de l’ancien Yémen (VIIIe siècle av. J.-C. et ce jusqu’au 6ème siècle après J.-C.). Il faut pourtant remonter assez loin encore dans le temps, jusqu’à l’égyptien pharaonique pour retrouver sa plus vieille trace gravée, il y a 4500 ans à l’intérieur de la Pyramide d’Ounas au sein des textes agencés sur une paroi de sa chambre funéraire où cette racine dans sa forme originelle ancienne égyptienne sert à nommer une grande, spacieuse salle d’offrandes appelée 𓎺𓏏 𓉧 (wsḫ.t / wsḫ.t / ousekhe.t/ouasekhe.t), nom féminin :

3šr.t šbtyw=k m nm.t jtḥ m wsḫ.t

un rôti de ton entrecôte provenant de l’abattoir (et) un pain-iteh provenant de la salle d’offrandes

Textes des Pyramides de l’Égypte Ancienne Tome 1, Textes des Pyramides d’Ounas et de Téti. Textes de la Pyramide d’Ounas, textes de la chambre funéraire , localisation W/F/E inf, colonne 34, Spruch {223}, paragraphe 214 c. Translittération et traduction de M. Claude Carrier, page 62-63, édit. CYBELE 2009.

De même on trouvera trace de cette racine fort archaïque de la langue de l’Égypte pharaonique dans la pyramide de Téti, pharaon de la VIe dynastie, pour signifier l’action d’élargir une place :

Ḥkn-wt.t

tp(y.t) ḏʿm=s tfn(w).t T pn tw3 (w).t Šw

s(w) sḫ(w)=s {n} s.t n T pn m Ḏdw m Ḏd.t m Ḏdw.t

C’est Hékénoutet

Sur son sceptre, celle que crache ledit Téti (et) que maintient Chou,

qui élargira la place pour ledit Téti à Busiris, à Mendès (et) dans la nécropole d’Héliopolis,

Textes des Pyramides de l’Égypte ancienne Tome I, Textes des Pyramides d’Ounas et de Téti, Pyramide de Téti, textes de l’antichambre, localisation T/A/W , colonne 7, 8, spruch {254}, paragraphe 288 a,b, pp. 294-295, translittération et traduction de M. Claude Carrier, édit. CYBELE 2009.

La racine de l’ancien égyptien 𓅱 (w /oua ou u)- 𓊃 (s /z) ou 𓋴 (s) -𓐍 (kh / x) comme on le constate présente comme troisième radical la fricative uvulaire [x] qu’est ce signe en égyptien pharaonique 𓐍 et que l’on décrit comme étant un crible ou placenta. On constate qu’il y a eu une mutation phonétique du troisième radical au sein de cette racine héritée du côté de la langue arabe, la fricative uvulaire de l’ancien égyptien 𓐍 (kh / x) s’est muée en une fricative pharyngale voisée qu’est عين, ʿayn / ﻉ (ʿayn), il y a dû avoir sans doute un passage intermédiaire avec la fricative vélaire voisée ġ (غ/ ghayn). L’ancien égyptien partage les mêmes valeurs sémantiques liées à cette racine avec la langue arabe avec la correspondance phonétique ʿ (ʿayn ) : (kh, x) pour son troisième radical.

En tant que verbe le terme 𓅱𓊃𓐍𓎺𓏛 (lire wsḫ / wésèkh/ ouasèkh) signifiait en ancien égyptien être large, devenir large, être étendu(e), extensible, élargir, amplifier, rendre vaste, être ample pour un mouvement, être à l’aise, être puissant de par sa fortune. Et était employé en tant que qualificatif pour ce qui est grand, vaste, ample, spacieux, étendu(e). Et il servait à nommer ce qui relevait de la largeur, de l’amplitude.

L’arabe a conservé entre autres la signification que l’ancien égyptien donnait aussi à cette racine 𓅱 (w /oua ou u)- 𓊃 (s /z) ou 𓋴 (s) -𓐍 (kh / x) qui était chargée d’exprimer l’action de faire d’amples mouvements, de grandes enjambées, d’avoir les foulées amples, en arabe (وَسُعَ / wasuʿa) comme dans la langue pharaonique :

[ n M js pw wr ṯbw wsḫ nmt.t ]

[ (et) parce que Mérenrê est en vérité celui aux grandes sandales (et) aux amples foulées.]

Textes des Pyramides de l’Égypte Ancienne Tome IV, Textes des Pyramides de Mérenrê, d’Aba, de Neit, d’Ipout et d’Oudjebten. Textes de la Pyramide de Mérenrê, textes de l’antichambre , localisation M/A/E fr, colonne 4, spruch {470}, paragraphes 917 c . Translittération et traduction de M. Claude Carrier, pages 1986-1987, édit. CYBELE 2010.

La racine ancienne égyptienne 𓅱 (w /oua ou u)- 𓊃 (s /z) ou 𓋴 (s) -𓐍 (kh / x) était usitée pour dénommer une cour, parce que vaste 𓎺𓏏𓉐 (ousekhe.t/l’ouasekhe.t ) ou un bateau, un navire de transport parce que large, spacieux, 𓅱𓋴𓐍𓎺𓊛 (wsḫ/ ousekh / ouasekh), ou une salle, parce que grande, spacieuse, 𓅱𓋴𓐍𓏏𓎺 (wsḫ.t /ousekh.t / ouasekh.t) ou 𓉧𓏏𓉐 (wsḫ.t /ousekh.t / ouasekh.t), 𓎺𓏏𓉐𓈖𓏏𓌶𓂝𓏏𓏮𓊖𓊖( wsḫt nt m33tj ), la salle des deux Maât. On la trouve employée dans l’expression 𓅱𓊃𓐍𓎺𓏛 𓄣𓏤(wsḫ íb / ousekh ib / ouasekh ib)avec l’adjonction du nominatif désignant le coeur ou l’esprit qu’est 𓄣𓏤 ( íb) pour désigner une personne qui est généreuse, magnanime, libérale, qui exprime de la largesse de cœur ou d’esprit . Pour celui qui vit à l’aise, qui occupe une grande place, un rang important, une situation aisée était réservé l’expression 𓅱𓋴𓐍𓎺𓊨𓏏𓉐 (wsḫ st / ousekh set / ouasekh set ), le terme 𓊨𓏏𓉐 (st /set) ayant pour sens en ancien égyptien place, trône ou lieu, endroit, rang, fonction, situation.

Le Nom divin Al-Wâsi’ / الوَاسِع faisant référence à Allâh et tiré du Coran, (signifiant Le Vaste, L’Immense, Le Tout-Englobant, dont le Pouvoir, La Bienfaisance, La Générosité sont sans limites, Le Détenteur des largesses, de l’Abondance), il va sans dire est issu originellement de l’ancien égyptien 𓋴𓐍𓎺 (lire wsḫ / wésèkh/ ouasèkh) issu de son vocable verbal 𓅱𓊃𓐍𓎺𓏛 (lire wsḫ / wésèkh/ ouasèkh) voulant dire : être, devenir large, élargir, être étalé, être étendu(e), être de grande envergure, être vacant, vide, amplifier, rendre vaste, être large, ample pour le mouvement, être à l’aise, être puissant de par sa richesse, sa fortune.

Quelques références coraniques relatives à ce nom ou attribut divin

Tout-Englobant

وَلِلَّهِ المَشرِقُ وَالمَغرِبُ ۚ فَأَينَما تُوَلّوا فَثَمَّ وَجهُ اللَّهِ ۚ إِنَّ اللَّهَ واسِعٌ عَليمٌ

wa-li-llāhi l-mashriqu wa-l-maghribu fa-ʾaynamā tuwallū fa-thamma wajhu llāhi ʾinna llāha wāsiʿun ʿalīmun

Á Allâh l’Orient et l’Occident. Alors, où que vous vous tourniez, là est la Face d’ Allâh .

Vraiment, Allâh, Tout-Englobant, Savant !

Sourate 2 البقرة , Al-Baqara / La Vache, verset 115, page 18, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

وَقالَ لَهُم نَبِيُّهُم إِنَّ اللَّهَ قَد بَعَثَ لَكُم طالوتَ مَلِكًا ۚ قالوا أَنّىٰ يَكونُ لَهُ المُلكُ عَلَينا وَنَحنُ أَحَقُّ بِالمُلكِ مِنهُ وَلَم يُؤتَ سَعَةً مِنَ المالِ ۚ قالَ إِنَّ اللَّهَ اصطَفاهُ عَلَيكُم وَزادَهُ بَسطَةً فِي العِلمِ وَالجِسمِ ۖ وَاللَّهُ يُؤتي مُلكَهُ مَن يَشاءُ ۚ وَاللَّهُ واسِعٌ عَليمٌ

wa-qāla lahum nabiyyuhum ʾinna llāha qad baʿatha lakum ṭālūta malikan qālū ʾannā yakūnu lahu l-mulku ʿalaynā wa-naḥnu ʾaḥaqqu bi-l-mulki minhu wa-lam yuʾta saʿatan mina l-māli qāla ʾinna llāha ṣṭafāhu ʿalaykum wa-zādahū basṭatan fī l-ʿilmi wa-l-jismi wa-llāhu yuʾtī mulkahū man yashāʾu wa-llāhu wāsiʿun ʿalīmun

Or, leur prophète leur dit : « Vraiment, Allâh a certes envoyé pour vous Saül comme roi.» Ils dirent : « Comment aurait-il la royauté sur nous alors que nous avons plus de droits que lui à la royauté, et alors qu’il n’a jamais été doté de biens  en abondance ! » Il dit : « Vraiment Allâh l’a choisi de préférence à vous et lui a accordé un surcroît d’envergure en science et en stature. »

Allâh confère la royauté à qui Il veut.

Allâh, Tout-Englobant, Savant.

Sourate 2 البقرة , Al-Baqara / La Vache, verset 247, page 40, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

الشَّيطانُ يَعِدُكُمُ الفَقرَ وَيَأمُرُكُم بِالفَحشاءِ ۖ وَاللَّهُ يَعِدُكُم مَغفِرَةً مِنهُ وَفَضلًا ۗ وَاللَّهُ واسِعٌ عَليمٌ

ash-shayṭānu yaʿidukumu l-faqra wa-yaʾmurukum bi-l-faḥshāʾi wa-llāhu yaʿidukum maghfiratan minhu wa-faḍlan wa-llāhu wāsiʿun ʿalīmun

Satan vous menace de l’indigence et vous ordonne l’infamie tandis qu’allât vous promet, venant de Lui, recouvrement et faveur.

– Allâh, Tout-Englobant, Savant.

Sourate 2 البقرة , Al-Baqara / La Vache, verset 268, page 45, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Englober , contenir les cieux et la terre en leur immensité, leur étendue :

اللَّهُ لا إِلٰهَ إِلّا هُوَ الحَيُّ القَيّومُ ۚ لا تَأخُذُهُ سِنَةٌ وَلا نَومٌ ۚ لَهُ ما فِي السَّماواتِ وَما فِي الأَرضِ ۗ مَن ذَا الَّذي يَشفَعُ عِندَهُ إِلّا بِإِذنِهِ ۚ يَعلَمُ ما بَينَ أَيديهِم وَما خَلفَهُم ۖ وَلا يُحيطونَ بِشَيءٍ مِن عِلمِهِ إِلّا بِما شاءَ ۚ وَسِعَكُرسِيُّهُالسَّماواتِ وَالأَرضَ ۖ وَلا يَئودُهُ حِفظُهُما ۚ وَهُوَ العَلِيُّ العَظيمُ

allāhu lā ʾilāha ʾillā huwa l-ḥayyu l-qayyūmu lā taʾkhudhuhū sinatun wa-lā nawmun lahū mā fī s-samāwāti wa-mā fī l-ʾarḍi man dhā lladhī yashfaʿu ʿindahū ʾillā bi-ʾidhnihī yaʿlamu mā bayna ʾaydīhim wa-mā khalfahum wa-lā yuḥīṭūna bi-shayʾin min ʿilmihī ʾillā bi-mā shāʾa wasiʿa kursiyyuhu s-samāwāti wa-l-ʾarḍa wa-lā yaʾūduhū ḥifẓuhumā wa-huwa l-ʿaliyyu l-ʿaẓīmu

Allâh – Nul dieu adoré sinon Lui – le Vivant, l’Immuable.

Ni somnolence, ni sommeil ne Le prennent.

Á Lui ce qui est dans les cieux et ce qui est sur terre.

Qui est celui qui intercède auprès de Lui sans Son accord ?

Il connaît ce qui entre dans leurs capacités et ce qui leur échappe.

Et ils n’embrassent rien de Sa Science hormis ce qu’Il veut.

Son Assise englobe les cieux et la terre, et leur préservation ne L’accable point.

– Lui, l’Exalté, le Sans commune mesure.

Sourate 2 البقرة , Al-Baqara/ La Vache, verset 255,  page 42, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Embrasser toute chose en science : 

وَحاجَّهُ قَومُهُ ۚ قالَ أَتُحاجّونّي فِي اللَّهِ وَقَد هَدانِ ۚ وَلا أَخافُ ما تُشرِكونَ بِهِ إِلّا أَن يَشاءَ رَبّي شَيئًا ۗ وَسِعَ رَبّي كُلَّ شَيءٍ عِلمًا ۗ أَفَلا تَتَذَكَّرونَ

wa-ḥājjahū qawmuhū qāla ʾa-tuḥājjūnnī fī llāhi wa-qad hadāni wa-lā ʾakhāfu mā tushrikūna bihī ʾillā ʾan yashāʾa rabbī shayʾan wasiʿa rabbī kulla shayʾin ʿilman ʾa-fa-lā tatadhakkarūna

Ses tenants argumentèrent contre lui. Il dit : « Allez-vous argumenter contre moi à propos d’Allâh alors qu’Il m’a certes guidé ? : 

Or, je ne crains point ce que vous Lui codifiez, mais seulement ce que mon Enseigneur veut. Mon Enseigneur embrasse toute chose en science.

Alors, ne vous rappelez-vous pas ?

Sourate 6, الأنعام , Al-Anʿām / Les Bestiaux, verset 80, page 137, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

إِنَّما إِلٰهُكُمُ اللَّهُ الَّذي لا إِلٰهَ إِلّا هُوَ ۚ وَسِعَ كُلَّ شَيءٍ عِلمًا

ʾinnamā ʾilāhukumu llāhu lladhī lā ʾilāha ʾillā huwa wasiʿa kulla shayʾin ʿilman

Le Dieu que vous adorez est Allâh Seul. Nul dieu adoré sinon Lui. Il embrasse toute chose en science.

Sourate 20 , طه , Ṭā Ḥā / Ṭā Ḥā ,verset 98, page 318, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Toujours dans le corpus coranique vous trouverez d’autres vocables liés à cette racine (و- س -ع / w-s-ʿ) héritée de l’égyptien pharaonique et dont on peut y décompter trente-deux occurrences :

Étendre :

الَّذينَ يَحمِلونَ العَرشَ وَمَن حَولَهُ يُسَبِّحونَ بِحَمدِ رَبِّهِم وَيُؤمِنونَ بِهِ وَيَستَغفِرونَ لِلَّذينَ آمَنوا رَبَّناوَسِعتَ كُلَّ شَيءٍ رَحمَةً وَعِلمًا فَاغفِر لِلَّذينَ تابوا وَاتَّبَعوا سَبيلَكَ وَقِهِم عَذابَ الجَحيمِ

alladhīna yaḥmilūna l-ʿarsha wa-man ḥawlahū yusabbiḥūna bi-ḥamdi rabbihim wa-yuʾminūna bihī wa-yastaghfirūna li-lladhīna ʾāmanū rabbanā wasiʿta kulla shayʾin raḥmatan wa-ʿilman fa-ghfir li-lladhīna tābū wa-ttabaʿū sabīlaka wa-qihim ʿadhāba l-jaḥīmi

Ceux qui portent le Trône et ceux qui l’entourent s’immergent dans l’Insondable sous l’effet de la Louange de leur Enseigneur.

Et par Lui ils mettent en oeuvre le Dépôt confié.

Et ils sollicitent le recouvrement pour ceux qui mettent en oeuvre le Dépôt confié :

« Notre Enseigneur ! Tu étends sur toute chose amour rayonnant et science. Couvre alors ceux qui font retour et suivent Ta voie, et préserve-les de la correction de la Fournaise !

Sourate 40, غافر / Al-Ghāfir / le Pardonner, verset 7, page 467,  essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Capacité

لا يُكَلِّفُ اللَّهُ نَفسًا إِلّا وُسعَها ۚ لَها ما كَسَبَت وَعَلَيها مَا اكتَسَبَت ۗ رَبَّنا لا تُؤاخِذنا إِن نَسينا أَو أَخطَأنا ۚ رَبَّنا وَلا تَحمِل عَلَينا إِصرًا كَما حَمَلتَهُ عَلَى الَّذينَ مِن قَبلِنا ۚ رَبَّنا وَلا تُحَمِّلنا ما لا طاقَةَ لَنا بِهِ ۖ وَاعفُ عَنّا وَاغفِر لَنا وَارحَمنا ۚ أَنتَ مَولانا فَانصُرنا عَلَى القَومِ الكافِرينَ

lā yukallifu llāhu nafsan ʾillā wusʿahā lahā mā kasabat wa-ʿalayhā mā ktasabat rabbanā lā tuʾākhidhnā ʾin nasīnā ʾaw ʾakhṭaʾnā rabbanā wa-lā taḥmil ʿalaynā ʾiṣran ka-mā ḥamaltahū ʿalā lladhīna min qablinā rabbanā wa-lā tuḥammilnā mā lā ṭāqata lanā bihī wa-ʿfu ʿannā wa-ghfir lanā wa-rḥamnā ʾanta mawlānā fa-nṣurnā ʿalā l-qawmi l-kāfirīna

Allâh n’impose à l’âme que selon sa capacité.

Pour elle ce qu’elle a acquis et contre elle ce qu’elle aura commis.

Notre Enseigneur, ne nous reprends pas si nous avons oublié ou commis des erreurs ! 

Notre Enseigneur, ne nous charge pas d’un fardeau comme Tu as chargé nos devanciers !

Notre Enseigneur, ne nous fais pas porter ce qui n’est pas possible pour nous !

Et pardonne-nous, et couvre-nous, et sur nous fais rayonner Ton Amour, Tu es notre Très-Proche. Alors assiste-nous contre les tenants dénégateurs.

Sourate 2 البقرة , Al-Baqara / La Vache, verset 286, page 49, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

وَلا نُكَلِّفُ نَفسًا إِلّا وُسعَها ۖ وَلَدَينا كِتابٌ يَنطِقُ بِالحَقِّ ۚ وَهُم لا يُظلَمونَ

wa-lā nukallifu nafsan ʾillā wusʿahā wa-ladaynā kitābun yanṭiqu bi-l-ḥaqqi wa-hum lā yuẓlamūna

Nous n’imposons à un âme que selon sa capacité.

Auprès de Nous est une écriture qui exprime la Vérité.

Ils ne seront pas enténébrés d’injustice.

Sourate 23, المؤمنون , Al-Muʾminūn / Les Croyants, verset 62, page 346, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Aisance

وَلا يَأتَلِ أُولُو الفَضلِ مِنكُم وَالسَّعَةِ أَن يُؤتوا أُولِي القُربىٰ وَالمَساكينَ وَالمُهاجِرينَ في سَبيلِ اللَّهِ ۖ وَليَعفوا وَليَصفَحوا ۗ أَلا تُحِبّونَ أَن يَغفِرَ اللَّهُ لَكُم ۗ وَاللَّهُ غَفورٌ رَحيمٌ

wa-lā yaʾtali ʾulū l-faḍli minkum wa-s-saʿatiʾan yuʾʾulī l-qurbā wa-l-masākīna wa-l-muhājirīna fī sabīli llāhi wa-l-yaʿfū wa-l-yaṣfaḥū ʾa-lā tuḥibbūna ʾan yaghfira llāhu lakum wa-llāhu ghafūrun raḥīmun

Et ceux qui parmi vous bénéficient de faveurs et d’aisance ne négligent pas  de donner aux proches, et aux indigents, et à ceux qui émigrent dans le chemin d’Allâh. Et qu’ils pardonnent et passent outre ! N’aimez-vous pas qu’allât vous couvre ?

Allah, Très-Recouvreur, Très-Rayonnant d’Amour ! 

Sourate 24, النور / An-Nūr / La Lumière, verset 22, page 352, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Vaste, large, spacieux 

إِنَّ الَّذينَ تَوَفّاهُمُ المَلائِكَةُ ظالِمي أَنفُسِهِم قالوا فيمَ كُنتُم ۖ قالوا كُنّا مُستَضعَفينَ فِي الأَرضِ ۚ قالوا أَلَم تَكُن أَرضُ اللَّهِ واسِعَةً فَتُهاجِروا فيها ۚ فَأُولٰئِكَ مَأواهُم جَهَنَّمُ ۖ وَساءَت مَصيرًا

ʾinna lladhīna tawaffāhumu l-malāʾikatu ẓālimī ʾanfusihim qālū fī-ma kuntum qālū kunnā mustaḍʿafīna fī l-ʾarḍi qālū ʾa-lam takun ʾarḍu llāhi wāsiʿatan fa-tuhājirū fīhā fa-ʾulāʾika maʾwāhum jahannamu wa-sāʾat maṣīran

En recueillant ceux qui ont enténébré leurs âmes d’injustice, les anges dirent : « Enquelle condition vous trouviez-vous ? » Ils diront : « Nous étions rendus faibles  sur terre ! » Ils (les anges) dirent : « La terre d’Allâh n’était-elle pas assez vaste pour émigrer? » Alors ceux-là ont pour refuge la Géhenne !

Ah ! Quel mauvais lieu de devenir !

Sourate 4, النساء , Al-Nisāʾ / Les Femmes, verset 97, page 94,  essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

يا عِبادِيَ الَّذينَ آمَنوا إِنَّ أَرضي واسِعَةٌ فَإِيّايَ فَاعبُدونِ

yā-ʿibādiya lladhīna ʾāmanū ʾinna ʾarḍī wāsiʿatun fa-ʾiyyāya fa-ʿbudūni

« Ô Mes adorateurs qui mettez en oeuvre le Dépôt confié, vraiment, vaste est Ma terre. Alors, adorez-Moi et Moi seul ! »

Sourate 29,  العنكبوت / al-ʿAnkabūt / L’Araignée, verset 56, page 403,  essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

قُل يا عِبادِ الَّذينَ آمَنُوا اتَّقوا رَبَّكُم ۚ لِلَّذينَ أَحسَنوا في هٰذِهِ الدُّنيا حَسَنَةٌ ۗ وَأَرضُ اللَّهِ واسِعَةٌ ۗ إِنَّما يُوَفَّى الصّابِرونَ أَجرَهُم بِغَيرِ حِسابٍ

qul yā-ʿibādi lladhīna ʾāmanū ttaqū rabbakum li-lladhīna ʾaḥsanū fī hādhihi d-dunyā ḥasanatun wa-ʾarḍu llāhi wāsiʿatunʾinnamā yuwaffā ṣ-ṣābirūna ʾajrahum bi-ghayri ḥisābin

Dis : « Ô Mes adorateurs qui avez mis en oeuvre le Dépôt confié, prenez garde à votre Enseigneur ! » Pour ceux qui ont excellé dans l’ici-bas : une excellence.

Vaste est la terre d’Allâh !

Seuls les endurants recevront leur rétribution sans reddition de comptes.

Sourate 39, الزمر / Az-Zumar / Les Groupes, verset 10, page 459, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

وَالسَّماءَ بَنَيناها بِأَيدٍ وَإِنّالَموسِعونَ

wa-s-samāʾa banaynāhā bi-ʾaydin wa-ʾinnā la-mūsiʿūna

Et le ciel, Nous l’avons édifié avec énergie. Et vraiment, Nous l’avons fait spacieux.

Sourate 51, الذاريات / Ad-Dhāriyāt / Qui éparpillent, verset 47, page 522,  essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Abondance

وَمَن يُهاجِر في سَبيلِ اللَّهِ يَجِد فِي الأَرضِ مُراغَمًا كَثيرًا وَسَعَةً ۚ وَمَن يَخرُج مِن بَيتِهِ مُهاجِرًا إِلَى اللَّهِ وَرَسولِهِ ثُمَّ يُدرِكهُ المَوتُ فَقَد وَقَعَ أَجرُهُ عَلَى اللَّهِ ۗ وَكانَ اللَّهُ غَفورًا رَحيمًا

wa-man yuhājir fī sabīli llāhi yajid fī l-ʾarḍi murāghaman kathīran wa-saʿatan wa-man yakhruj min baytihī muhājiran ʾilā llāhi wa-rasūlihī thumma yudrikhu l-mawtu fa-qad waqaʿa ʾajruhū ʿalā llāhi wa-kāna llāhu ghafūran raḥīman

Or, qui émigre dans le chemin d’Allâh trouvera sur terre de nombreux refuges et abondance. La rétribution de celui qui sort de sa demeure émigrant vers Allâh et Son Messager, puis que la mort atteint, incombe à Allâh.

Allâh  Se révèle Très-Recouvreur, Très-rayonnant d’Amour !

Sourate 4, النساء , al-Nisāʾ / Les Femmes, verset 100, page 94, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Largesse et Tout-Englobant

وَإِن يَتَفَرَّقا يُغنِ اللَّهُ كُلًّا مِن سَعَتِهِ ۚ وَكانَ اللَّهُ واسِعًا حَكيمًا

wa-ʾin yatafarraqā yughni llāhu kullan min saʿatihī wa-kāna llāhu wāsiʿan ḥakīman

Et si les deux époux se séparent, Allâh, par Sa largesse, contentera chacun  d’eux.

Allâh Se révèle Tout-Englobant, Sage !

Sourate 4, النساء , Al-Nisāʾ / Les Femmes, verset 130, page 99, essai de traduction et annotations par M. Maurice Gloton, édition bilingue : Arabe- Français, éditions Albouraq 2018.

Et enfin quelques références tirées des corpus de l’Égyptien pharaonique

3šr.t šbtyw=k m nm.t jtḥ m wsḫ.t

un rôti de ton entrecôte provenant de l’abattoir (et) un pain-iteh provenant de la salle d’offrandes

Textes des Pyramides de l’Égypte Ancienne Tome 1, Textes des Pyramides d’Ounas et de Téti. Textes de la Pyramide d’Ounas, textes de la chambre funéraire , localisation W/F/E inf, colonne 34, Spruch {223}, paragraphe 214 c. Translittération et traduction de M. Claude Carrier, page 62-63, édit. CYBELE 2009.

Ample :

[ jny ʿ.wy M wsḫ (w ) nmt. M pen]

au bras porteur (et) à la foulée ample !

Textes des Pyramides de l’Égypte Ancienne Tome IV, Textes des Pyramides de Mérenrê, d’Aba, de Neit, d’Ipout et d’Oudjebten. Textes de la Pyramide de Mérenrê, textes de l’antichambre , localisation M/A/W n, colonne 9, spruch {467}, paragraphes 887 c . Translittération et traduction de M. Claude Carrier, pages 1946-1947, édit. CYBELE 2010.

jr n=j wȜ.t w ʿb=t(j)

nb nḥḥ jm(y) MȜ ʿ.t

wsḫ=t(y) wȜ.t tmm(w).t šn(w) ḥfȜw.w

Fais moi un chemin dégagé,

Maître de l’éternité-neheh qui se trouve dans Maât,

large, un chemin que n’aient pas investi les serpents !

Textes des Sarcophages du Moyen Empire Égyptien, volume 3, CT VII, Spell [1139] (support du texte : sarcophage B1Be) page 485, section a,b,c . Translittération et traduction de M. Claude Carrier, pages 2336-2337. Éditions du Rocher, 2004.

kf.n.í   ʿf3y.f   ʿ3.n. í  ím wsḫ.n(.í)

et je pillai son campement. Je devins important grâce à cela, je devins puissant grâce à […]

ʿʿw.í ʿš3.n(.í) m mnmnt.í ḫr írt

mes richesses, opulent grâce à mon bétail. Ainsi, le dieu aura agi pour 

In Les aventures de Sinouhé, B146, B147, textes hiéroglyphiques , translittération et traduction commentée (Deuxième édition), Patrice Le Guilloux, Cahier de l’Association d’Égyptologie Isis N° 4, pp 51-53, Angers 2005.

(Ne pas être) spacieux, large ou étendu et largeur :

pr Nmty-nḫt pn ḥr sm3  t3 n r(3)-w3t ḥns pw

la maison de ce Nemtynakht était sur le chemin riverain, et c’était étroit 

n wsḫ  ís pw ḳnn.f

au point que cela ne dépassait pas 

r sḫw n d3íw  íw w3t.f wʿt

la largeur d’un pagne, l’un des bords 

Le Conte du Paysan Éloquent, R7.5, textes hiéroglyphiques , translittération et traduction commentée (Deuxième édition), M. Patrice Le Guilloux, Cahier de l’Association d’Égyptologie Isis n°2, pp.27, Angers 2005.

Large :

h3. kwí  r w3ḏ-wr m dpt 

(et que) je descendais vers le Très-Vert, à bord d’un navire

nt mḥ 120 m 3w.s mḥ 40 m 

de cent vingt coudées de long sur quarante coudées de 

sḫw.s sḳd 120 ím.s 

large. Cent vingt marins s’y trouvaient, 

Le Conte du Naufragé, page 23, texte hiéroglyphique, translittération et traduction commentée par M. Patrice Le Guilloux, Cahier de l’Association d’Égyptologie Isis, N° 1, 2nde édition, revue et corrigée, Angers 2005.

Étendue (du ciel)

w {r} p.t twr ø n=j jr~n=j wsḫ.t p.t n nmt.wt=j r (Jgr.t) šm=j sp(s)<=kw>

du ciel (et) on montre du respect à mon égard (parce que) j’ai utilisé l’étendue du ciel pour mes déplacements jusqu’à (l’Igéret). (Comme) je marche , <je suis> ébouriffé

extraits du Volume II du Papyrus d’Ani (BM EA 10470) chapitre 84 (suite 1), passage 5, page 224, translittération et traduction de M. Claude Carrier, édit. CYBELE, 2010.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s