Du terme ختم « Khatam » /Sceau, cachet et كَتَمَ (katama/ racine :ك-ت-م / K-T-M), cacher, dissimuler, sceller, masquer dans l’Al Qoran des musulmans, un héritage de la langue pharaonique :

A667FAE3-284A-4358-9321-3CB5A8E9C824

«ḫtmw Wnjs m mḏȜ. wt=f» / traduction : « Qu’Ounas scelle ses lettres!» extrait des Textes de l’antichambre de la Pyramide d’Ounas, in Textes des Pyramides de l’Égypte ancienne tome 1, Textes des Pyramides d’Ounas et de Téti, p. 174, translittération et traduction de M.Claude Carrier, édit. CYBELE, 2009. 

wn wnw.t ḫtm ø ḫtmw.t tp=j

jnk Ḏḥwty jqr

Qu’on ouvre ce qui doit être ouvert ! Qu’on scelle ce qui doit être scellé devant moi

(car) je suis Thot l’excellent !

Textes des Sarcophages du Moyen Empire égyptien, volume 1, CTII, Spell [97] (support du texte : sarcophage B3L), page 91, section b à c. Translittération et traduction de M. Claude Carrier, page 256-257, Éditions du Rocher, 2004.

« <wn.t> wn=tj <ḫtm.t> ḫtm=tj Sḏr(w) <wn.t> wn=tj {ḫn=tj} n bȜ=j  ẖr wd jr.t Ḥr » / Traduction : « <Le sanctuaire> est ouvert ( et) < le verrou> est fermé, Endormi ! <Le sanctuaire> est ouvert pour mon ba selon la décision de l’Oeil de Horus. » extrait du Chapitre 92 ( Papyrus de Nebseny, BM EA 9900) in Le Livre des Morts de l’Égypte Ancienne, p.323, translittération et traduction de M. Claude Carrier, édit. CYBELE 2009. 

‎يُسْقَوْنَ مِن رَّحِيقٍۢ مَّخْتُومٍ
« Yusqawna Min Raĥīqin « Makhtūmin« .» /Traduction : «On leur sert à boire un nectar pur, cacheté,»  Sourate 83 – AL-Mutaffifune / Les fraudeurs, verset 25.

«وَإِذْ أَخَذَ ٱللَّهُ مِيثَٰقَ ٱلَّذِينَ أُوتُوا۟ ٱلْكِتَٰبَ لَتُبَيِّنُنَّهُۥ لِلنَّاسِ وَلَا تَكْتُمُونَهُۥ فَنَبَذُوهُ وَرَآءَ ظُهُورِهِمْ وَٱشْتَرَوْا۟ بِهِۦ ثَمَنًۭا قَلِيلًۭا ۖ فَبِئْسَ مَا يَشْتَرُونَ / Translittération : Wa ‘Idh ‘Akhadha Allāhu Mīthāqa Al-Ladhīna ‘Ūtū Al-Kitāba Latubayyinunnahu Lilnnāsi Wa Lā Taktumūnahu Fanabadhūhu Warā’a Žuhūrihim Wa Ashtaraw Bihi Thamanāan Qalīlāan Fabi’sa Mā Yashtarūna / Traduction : «Allah prit, de ceux auxquels le Livre était donné, cet engagement: « Exposez-le, certes, aux gens et ne le cachez pas. » Mais ils l’ont jeté derrière leur dos et l’ont vendu à vil prix. Quel mauvais commerce ils ont fait !» Coran Sourate 3 آل عمران / Al-Imran/ La Famille d’Imran, verset 187. 

وَقَالَ رَجُلٌۭ مُّؤْمِنٌۭ مِّنْ ءَالِ فِرْعَوْنَ يَكْتُمُ إِيمَٰنَهُۥٓ أَتَقْتُلُونَ رَجُلًا أَن يَقُولَ رَبِّىَ ٱللَّهُ وَقَدْ جَآءَكُم بِٱلْبَيِّنَٰتِ مِن رَّبِّكُمْ ۖ وَإِن يَكُ كَٰذِبًۭا فَعَلَيْهِ كَذِبُهُۥ ۖ وَإِن يَكُ صَادِقًۭا يُصِبْكُم بَعْضُ ٱلَّذِى يَعِدُكُمْ ۖ إِنَّ ٱللَّهَ لَا يَهْدِى مَنْ هُوَ مُسْرِفٌۭ كَذَّابٌۭ

Translittération : Wa Qāla Rajulun Mu’uminun Min ‘Āli Fir`awna Yaktumu ‘Īmānahu ‘Ataqtulūna Rajulāan ‘An Yaqūla Rabbiya Allāhu Wa Qad Jā’akum Bil-Bayyināti Min Rabbikum Wa ‘In Yaku Kādhibāan Fa`alayhi Kadhibuhu Wa ‘In Yaku Şādiqāan Yuşibkum Ba`đu Al-Ladhī Ya`idukum ‘Inna Allāha Lā Yahdī Man Huwa Musrifun Kadhābun

Traduction : «Et un homme croyant de la famille de Fir’awn (Pharaon), qui dissimulait sa foi dit: « Tuez-vous un homme parce qu’il dit: « Mon Seigneur est Allah ? » Alors qu’il est venu à vous avec les preuves évidentes de la part de votre Seigneur. S’il est menteur, son mensonge sera à son détriment; tandis que s’il est véridique, alors une partie de ce dont il vous menace tombera sur vous. » Certes, Allah ne guide pas celui qui est outrancier et imposteur !»

Sourate 40, غافر / Gafir / Le Pardonneur, verset 28.

أَمْ يَقُولُونَ ٱفْتَرَىٰ عَلَى ٱللَّهِ كَذِبًۭا ۖ فَإِن يَشَإِ ٱللَّهُ يَخْتِمْ عَلَىٰ قَلْبِكَ ۗ وَيَمْحُ ٱللَّهُ ٱلْبَٰطِلَ وَيُحِقُّ ٱلْحَقَّ بِكَلِمَٰتِهِۦٓ ۚ إِنَّهُۥ عَلِيمٌۢ بِذَاتِ ٱلصُّدُورِ

Translittération :  ‘Am Yaqūlūna Aftará `Alá Allāhi Kadhibāan Fa’in Yasha’i Allāhu Yakhtim `Alá Qalbika Wa Yamĥu Allāhu Al-Bāţila Wa Yuĥiqqu Al-Ĥaqqa Bikalimātihi ‘Innahu `Alīmun Bidhāti Aş-Şudūri

Traduction : «Ou bien ils disent il a inventé un mensonge contre Allah. Or, si Allah voulait, Il scellerait ton cœur. Par Ses Paroles cependant, Allah efface le faux et confirme le vrai. Il connaît parfaitement le contenu des poitrines.»

Coran Sourate 42 , الشورى /Achoura/ La Consultation, verset 24. 

Ce terme « ḫtm » qui vient de l’ancien égyptien figure dans la sourate 33, « Les coalisés », Al Ahzab, verset 40 où le prophète de l’Islam est considéré comme le « Sceau » des prophètes ( khatam al-nabiyy). et كَتَمَ (katama/ racine :ك-ت-م / K-T-M) aussi hérité de la langue des pharaons signifiant cacheter, cacher, dissimuler, sceller, masquer on le retrouve aussi employé dans la Sourate 83, AL-Mutaffifune / Les fraudeurs au verset 25 dans le sens de « cacheter » et dans la Sourate 2 البقرة / Al Baqarah/La Vache au verset 7 (où le Divin est qualifié de «scelleur»- ḫtmw/khetemou en ancien égyptien-des cœurs et du sens auditif des «infidèles»/ des « Kafarū ».) que voici :
خَتَمَ ٱللَّهُ عَلَىٰ قُلُوبِهِمْ وَعَلَىٰ سَمْعِهِمْ ۖ وَعَلَىٰٓ أَبْصَٰرِهِمْ غِشَٰوَةٌۭ ۖ وَلَهُمْ عَذَابٌ عَظِيمٌۭ
Translittération française :
« Khatama » Allāhu `Alá Qulūbihim Wa `Alá Sam`ihim Wa `Alá ‘Abşārihim Ghishāwatun Wa Lahum `Adhābun `Ažīmun/ Traduction française : «Allah a « scellé » leurs cœurs et leurs oreilles; et un voile épais leur couvre la vue; et pour eux il y aura un grand châtiment.». Et encore dans la même Sourate 2 البقرة / Al Baqarah/La Vache au verset 140 le terme « Khatam » est employé de nouveau dans le sens de « cacher« , de « dissimuler » . Voici le verset :
‎أَمْ تَقُولُونَ إِنَّ إِبْرَٰهِۦمَ وَإِسْمَٰعِيلَ وَإِسْحَٰقَ وَيَعْقُوبَ وَٱلْأَسْبَاطَ كَانُوا۟ هُودًا أَوْ نَصَٰرَىٰ ۗ قُلْ ءَأَنتُمْ أَعْلَمُ أَمِ ٱللَّهُ ۗ وَمَنْ أَظْلَمُ مِمَّن كَتَمَ شَهَٰدَةً عِندَهُۥ مِنَ ٱللَّهِ ۗ وَمَا ٱللَّهُ بِغَٰفِلٍ عَمَّا تَعْمَلُونَ / translittération :
‘Am Taqūlūna ‘Inna ‘Ibrāhīma Wa ‘Ismā`īla Wa ‘Isĥāqa Wa Ya`qūba Wa Al-‘Asbāţa Kānū Hūdāan ‘Aw Naşārá Qul ‘A’antum ‘A`lamu ‘Ami Allāhu Wa Man ‘Ažlamu Mimman « Khatama»Shahādatan `Indahu Mina Allāhi Wa Mā Allāhu Bighāfilin `Ammā Ta`malūna/ Traduction française: «Ou dites-vous qu’Ibrahim (Abraham), Isma’il (Ismaël), Ishaq (Isaac) et Ya’qub (Jacob) et les tribus étaient Juifs ou Chrétiens ? » -Dis: « Est-ce vous les plus savants ou Allah ? » -Qui est plus injuste que celui qui « cache » un témoignage qu’il détient d’Allah ? Et Allah n’est pas inattentif à ce que vous faites.» De même dans la Sourate 45 الجاثية / Al-Jathya/ L’Agenouillée au verset 23 , nous retrouvons encore ce mot « Khatama » hérité de l’ancien égyptien dans le sens de « sceller». Allah y est désigné (ou s’auto-désigne si le contenu coranique est Sa parole révélée ) comme Celui qui égare « sciemment» le quidam incroyant (Kufr) qui prend sa passion comme divinité et le « Scelleur« –ḫtmw/khetemou en ancien égyptien-Celui qui « scelle/ khatama » son cœur et son ouïe comme dans la Sourate 2 البقرة / Al Baqarah/La Vache au verset 7. Voici ce verset 23 de l’Agenouillée ( Sourate 45) :
‎أَفَرَءَيْتَ مَنِ ٱتَّخَذَ إِلَٰهَهُۥ هَوَىٰهُ وَأَضَلَّهُ ٱللَّهُ عَلَىٰ عِلْمٍۢ وَخَتَمَ عَلَىٰ سَمْعِهِۦ وَقَلْبِهِۦ وَجَعَلَ عَلَىٰ بَصَرِهِۦ غِشَٰوَةًۭ فَمَن يَهْدِيهِ مِنۢ بَعْدِ ٱللَّهِ ۚ أَفَلَا تَذَكَّرُونَ
‘Afara’ayta Mani Attakhadha ‘Ilahahu Hawāhu Wa ‘Ađallahu Allāhu `Alá `Ilmin Wa « Khatama » `Alá Sam`ihi Wa Qalbihi Wa Ja`ala `Alá Başarihi Ghishāwatan Faman Yahdīhi Min Ba`di Allāhi ‘Afalā Tadhakkarūna / Traduction : «Vois-tu celui qui prend sa passion pour sa propre divinité ? Et Allah l’égare sciemment et « scelle » son ouïe et son cœur et étend un voile sur sa vue. Qui donc peut le guider après Allah ? Ne vous rappelez-vous donc pas ?»

Le terme  « Khatam« , « Khatm« , « sceau » a sans doute été emprunté à partir de l’araméen ou de l’hébreu  » khōtām » mais il vient bien de l’ancien égyptien (ḫtm) de la même source d’emprunt que l’hébreu, de la langue des Per-aaw (ceux de la Grande Maison, les Pharaons). Et il s’est retrouvé jusque dans le Coran! Et dans la langue Arabe. Dans la mystique et les pratiques magico-religieuses des arabes (inspirées de la mystique juive kabbalistique ?) il est souvent fait référence au fameux « sceau » de Salomon… » Khatm Sulaymân » mais ce mot  « khatm » vient bien de l’Égypte ancienne et n’est aucunement pas issu de la langue des arabes. Les Yehoudim l’ont sans doute eux emprunté à l’ancien égyptien. Et les arabes l’ont eux hérité soit de l’araméen ou de l’hébreu, il se peut bien avant l’avènement de l’Islam puisque le terme figurerait dans le sens de « sceller » dans les écrits poétiques anciens d’Imru al -Qays. Il est le plus souvent traduit dans le verset 40 de la Sourate 33 où il figure, couramment en français par « le dernier » , dans le sens de ce qui clôt, scelle, Muhammad étant considéré dans le Coran-dans ce verset de la période Médinoise- et par les musulmans comme le dernier des prophètes. Ce terme «Khatam» curieusement employé dans l’al Qoran des musulmans pour qualifier «la nubbuwa/ le statut de prophète, le prophétat» de Muhammad de «dernière» est un héritage «des pharaons» dits « maudits ». Le mot signifie entre autres « Sceau »,  « coffre à fermeture », « contrat » en langue pharaonique et il est irréfutablement originaire de l’ancien égyptien. Voici le verset de la Sourate 33, Al Ahzab, Les Coalisés :
‎مَّا كَانَ مُحَمَّدٌ أَبَا أَحَدٍ مِّن رِّجَالِكُمْ وَلَكِن رَّسُولَ اللَّهِ وَخَاتَمَ النَّبِيِّينَ وَكَانَ اللَّهُ بِكُلِّ شَيْءٍ عَلِيمًا ‫﴿٤٠﴾‬
33-40-Ma kana muhammadun aba ahadin min rijalikum walakin rasoola Allahi « wakhatama »alnnabiyyeena wakana Allahu bikulli shay-in ‘aleeman ( Mohammed n’a pas été (n’est pas) le père d’aucun de vos hommes. Mais il est le messager d’Allah et il est « le sceau » des prophètes. Allah est Omniscient.)
Notez  » wakhatama » . En ancien égyptien il a bien le sens de  » Sceau », aussi de fermer, de sceller, d’apposer un sceau, de cacheter, de fermer, clore des portes. Il est employé ici dans le sens de cacheter dans  ce passage coranique de la Sourate 83, Les Fraudeurs (Al Mutaffifun /المطففين ) au verset 25 que voici :
‎يُسْقَوْنَ مِن رَّحِيقٍۢ مَّخْتُومٍ  / translittération :  Yusqawna Min Raĥīqin « Makhtūmin ».
Traduction : «On leur sert à boire un nectar pur, cacheté,». Le fabricant de sceau se dit en ancien égyptien : « khetemy« . Et  » khetem » signifie coffre et  » khetemet« , contrat.

Quelques références bibliques où figure ce terme «חוֹתָם֙ / ḥō·ṯām » hérité de l’ancienne Égypte : Job 33 : 16 :
‎אָ֣ז יִ֭גְלֶה אֹ֣זֶן אֲנָשִׁ֑ים וּבְמֹ֖סָרָ֣ם יַחְתֹּֽם׃ / traduction Darby Bible : «Alors il ouvre l’oreille aux hommes et scelle (ḥō·ṯām) l’instruction qu’il leur donne,»
Et dans Cantiques des Cantiques 8 : 6 :
‎שִׂימֵ֨נִי כַֽחֹותָ֜ם עַל־לִבֶּ֗ךָ כַּֽחֹותָם֙ עַל־זְרֹועֶ֔ךָ כִּֽי־עַזָּ֤ה כַמָּ֙וֶת֙ אַהֲבָ֔ה קָשָׁ֥ה כִשְׁאֹ֖ול קִנְאָ֑ה רְשָׁפֶ֕יהָ רִשְׁפֵּ֕י אֵ֖שׁ שַׁלְהֶ֥בֶתְיָֽה׃ / traduction Louis Segond Bible : «Mets-moi comme un sceau «חוֹתָם֙ / ḥō·ṯām »sur ton coeur, Comme un sceau «חוֹתָם֙ / ḥō·ṯām» sur ton bras; Car l’amour est fort comme la mort, La jalousie est inflexible comme le séjour des morts; Ses ardeurs sont des ardeurs de feu, Une flamme de l’Eternel.» Et enfin une référence de plus, Daniel 9 : 24 :
‎שָׁבֻעִ֨ים שִׁבְעִ֜ים נֶחְתַּ֥ךְ עַֽל־עַמְּךָ֣ ׀ וְעַל־עִ֣יר קָדְשֶׁ֗ךָ לְכַלֵּ֨א הַפֶּ֜שַׁע [וּלַחְתֹּם כ] (וּלְהָתֵ֤ם ק) [חַטָּאֹות כ] (חַטָּאת֙ ק) וּלְכַפֵּ֣ר עָוֹ֔ן וּלְהָבִ֖יא צֶ֣דֶק עֹֽלָמִ֑ים וְלַחְתֹּם֙ חָזֹ֣ון וְנָבִ֔יא וְלִמְשֹׁ֖חַ קֹ֥דֶשׁ קָֽדָשִֽׁים׃ / Traduction Martin Bible : «Il y a septante semaines déterminées sur ton peuple, et sur ta sainte ville, pour abolir l’infidélité, consumer le péché, faire propitiation pour l’iniquité, pour amener la justice des siècles, pour mettre le sceau «חוֹתָם֙ / ḥō·ṯām » à la vision, et à la prophétie, et pour oindre le Saint des Saints.».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s